dimanche, juin 20, 2021
AccueilEconomieCongo-Brazzaville : 1 milliard 500 millions FCFA en soutien aux employés mis...

Congo-Brazzaville : 1 milliard 500 millions FCFA en soutien aux employés mis au chômage technique

-

Le gouvernement congolais, va décaisser 1 milliard 500 millions de francs CFA pour soutenir les employés mis au chômage technique ou partiel pendant le confinement. C’est l’une des recommandations de la 12e réunion de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 organisée cette semaine. 

Les préoccupations sociales ont mené les orientations de la Coordination Nationale. Après examen du 12e Rapport de la Task Force, présenté par le ministre Gilbert Ondongo, la Coordination nationale a relevé la nécessité pour le gouvernement de soutenir les salariés mis au chômage technique (avril et mai 2020) pour cause de Covid-19.

En fonction des données fournies par le ministère en charge du Travail, la somme de 1 milliard 500 millions FCFA sera partagée entre les 4 451 salariés identifiés par les autorités, évoluant dans le secteur formel et informel, répartis dans 106 sociétés à travers le pays.

Par le biais de leurs entreprises respectives, chaque employé recevra l’équivalent de deux mois de revenus perdus pendant le confinement. Le paiement pourrait s’étaler sur une période deux mois.

Un nombre restreint de bénéficiaires, assume le gouvernement, qui, au regard de la limite des finances publiques a dû faire des choix, assure-t-il. « Les moyens financiers à mobiliser étant trop importants par rapport aux ressources publiques disponibles, la Coordination propose que l’effort financier porte principalement sur la compensation des salaires des employés qui avaient été mis au chômage technique pendant le confinement. », renseigne le Compte rendu de la Coordination Nationale.

L’exécutif va également compenser, en partie, les pertes de revenus des propriétaires et employés des structures économiques encore confinées (boîtes de nuits et autres espaces de danse) depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire le 31 mars dernier.

L’Etat congolais a en outre annoncé la prise en charge éventuelle, pour un trimestre au maximum, d’une partie des charges du personnel des entités économiques, triées en fonction du nombre de leurs salariés, de leur utilité sociale et de leur apport à la vie économique, qui éprouvent des difficultés à relancer leurs activités de production.

Tous ces dossiers seront examinés au cas par cas, afin d’évaluer les montants à engager pour la compensation partielle des revenus perdus par les actifs concernés.

Le gouvernement avait annoncé le 28 mars mars dernier la création d’un Fonds National de Solidarité en vue d’aider les opérateurs économiques touchées par la crise sanitaire de Covid-19 ainsi que les familles vulnérables. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’engagement des pouvoirs publics à soutenir les entreprises.

Articles Populaires