vendredi, avril 16, 2021
Accueil SPORT “Certains joueurs avaient été convoqués sans mon consentement”

“Certains joueurs avaient été convoqués sans mon consentement”

-

L’élimination inattendue des Diables Rouges à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021 était au centre des discussions entre le ministère des Sports et la Fédération Congolais de Football (Fecofoot) ce jeudi 1er avril.

Le patron du Sport congolais Hugues Ngouélondélé n’a pas avalé la pilule de l’élimination de l’équipe nationale du Congo. Le ministre des Sports ne s’est pas retenu pour manifester son mécontentement suite à cette disqualification des Diables Rouges qu’il qualifie de véritable échec.

« À l’issue des deux derniers matchs éliminatoires, on constate tout simplement l’échec, nous avons été incapables de prendre deux points sur les deux matchs. », s’est-il indigné.

Après son intervention, il a fallu que la Fédération Congolaise de Football (Fecofoot) et le staff technique des Diables Rouges, justifie cette déconvenue.

La Fecofoot, première à intervenir par le biais de son premier vice-président Médard Moussodia, a tout de suite renvoyé la faute aux techniciens, qui selon lui sont mieux outillés pour expliquer ce qui s’est passé techniquement.

« Je dois aussi affirmer que la fédération a mis tout ce qui est possible pour que les questions administratives et les questions de qualification soient réglées. », a-t-il affirmé.

Le coach Barthélémy Ngatsono pour sa part, a dans un premier temps assumé les charges qui lui ont été attribuées et a par la suite déclaré ne pas être le seul responsable. Le technicien n’a pas été autonome dans ses choix. « Certains joueurs avaient été convoqués sans mon consentement », a-t-il signifié.

Face à cette désillusion certains joueurs internationaux sont montés au créneau afin de dénoncer certaines irrégularités constatées au niveau de la Fecofoot qui d’après eux a une grande part de responsabilité.

Le capitaine des Diables Rouges Delvin Ndinga s’est exprimé sans langues de bois sur les ondes de Radio France Internationale (RFI) pointant du doigt le premier vice-président de la Fecofoot.

« Le premier Vice-président de la Fédération, c’est lui qui a imposé au coach la liste des Onze joueurs qui allaient commencer le match…Le coach, lui, il n’avait pas le choix ! Il a exécuté les ordres », a-t-il dénoncé.

Des pratiques auxquelles le milieu de terrain aurait assisté tout le long de son parcours avec les Diables Rouges du Congo.

Un autre international congolais présent dans cette aventure confiait à notre rédaction, juste après le match nul contre le Sénégal, « le sélectionneur n’avait pas la maîtrise de mon nom », une indication qui pouvait effectivement susciter l’interrogation sur l’auteur de la liste des joueurs convoqués. 

Quant au choix du futur entraîneur de la sélection nationale, un appel à candidature devrait être lancé dans les prochains jours.

« Le directeur de cabinet vous (Fecofoot) initiera le courrier d’ici à demain, en vue de vous permettre de lancer l’appel à candidatures », a indiqué le ministre des sports.

Articles Populaires