dimanche, juillet 25, 2021
AccueilPolitiqueCélébration du 61ème anniversaire de la République

Célébration du 61ème anniversaire de la République

-

Le Congo a fêté ce 28 novembre, le 61eme anniversaire de la proclamation de la République sous le thème « Bâtir dans la paix ». Placée sous les auspices du Chef de l’Etat, cette commémoration qui s’est déroulée à la place de la République, ex rond point Centre culturel français (CCF), à Brazzaville, a connu la participation massive des brazzavillois venus des neuf arrondissements de la capitale.

Le peuple congolais célèbre, le 28 novembre de chaque année, la proclamation de sa République. L’événement de cette année a été placé sous le signe de la paix. 

Selon le député de Loukolela, Prosper Kessalé, cette commémoration est un événement mémorable pour les Congolais. « 61 ans pour la République du Congo, cela représente une fierté pour nous et montre que notre République est en marche », a-t-il indiqué. Pour lui cette marche ne serait pas possible sans la paix, car « la paix est d’abord un facteur de cohésion, une assise pour que tout puisse se faire », a-t-il renchéri.

Dans son allocution du jour, le Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Lezin Moungalla, a entre autre fustigé le comportement de certains compatriotes qui profitent de la conjoncture économique du pays pour propager des discours sans fondement, attisant la peur toute chose qui concourt selon lui à « retarder le recouvrement des capacités économiques de notre pays ». 

Il a par ailleurs soutenu la vision du Chef de l’Etat à promouvoir la paix pour un climat convivial entre concitoyens. « Vous [Président de la République, ndlr] n’avez jamais manqué de rappeler à tous et à chacun, au Congo comme à l’étranger, l’importance de la préservation de la paix, de la sécurité et de la stabilité comme les conditions préalables et essentielles au développement  », a ajouté le ministre.

En marge des discours des officiels, cette journée a aussi donné l’occasion à la jeunesse, par la voix du jeune Ikia Dimi, âgé de 7 ans, de formuler une requête à l’endroit du président de République, portant sur la construction de centres d’intégration des jeunes pour le maintien de la paix dans le pays. 

Notons que c’est le 28 Novembre 1958 à Pointe-Noire, ancienne capitale administrative et politique territoriale du Moyen-Congo que fut déclarée la République autonome, sous tutelle coloniale française.

Articles Populaires