samedi, décembre 4, 2021
AccueilEconomieCEEAC : une réunion à Brazzaville pour financer des infrastructures de transport

CEEAC : une réunion à Brazzaville pour financer des infrastructures de transport

-

Brazzaville abritera le 19 mars prochain une table ronde autour de laquelle, le secrétariat général de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), les gouvernements du Tchad, de Centrafrique, et des deux Congo devront mobiliser 2,5 milliards d’euros visant à financer une première phase d’investissement prioritaire d’ici à 2024.

Le ministre Jean Jacques BOUYA, Président du comité d’organisation de cette rencontre a animé ce 16 Janvier 2020 , une conférence de presse à Brazzaville visant à présenter la mécanique et la vision de ce rendez-vous.  

Les discussions du 19 mars prochain s’inscrivent dans le cadre du plan directeur consensuel des transports en Afrique Centrale (PDCT-AC). Elles concerneront 3 projets d’infrastructure prioritaires dont les coûts des travaux sont estimés à 2,5 milliards d’euros. 

Le fonds mobilisés  financeront entre autre, les travaux de construction du Pont route-rail reliant Brazzaville et Kinshasa, et le corridor routier transafricain Pointe Noire, Brazzaville, Ouesso,  Bangui et Ndjamena.

Au total, 20 milliards d’euros seront nécessaires pour interconnecter les onze capitales de la zone CEEAC  à travers un ensemble de douze projets à l’horizon 2030. 

Pour rappel la CEEAC n’est pas à confondre avec la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).  Elle a été créée le 18 octobre 1983 dans l’optique de favoriser l’émergence économique, sociale et culturelle du continent pour la mise en oeuvre des structures régionales visant à créer un Marché commun. Elle est composée de onze Etats membres à savoir,  le Congo le Burundi, Cameroun, la Centrafrique, l’Angola, le Gabon, la Guinée Équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, la République Démocratique du Congo, le Tchad et le Rwanda.

Articles Populaires