dimanche, juillet 3, 2022
AccueilPolitiqueAutorisé de quitter le Congo, l’opposant Paulin Makaya se rendra bientôt à...

Autorisé de quitter le Congo, l’opposant Paulin Makaya se rendra bientôt à Londres

-

Après plusieurs refus de quitter le territoire national, l’opposant politique Paulin Makaya se rendra dans les prochains jours à Londres, en Grande-Bretagne pour se faire soigner, nous a indiqué ce mardi 21 décembre, le porte-parole du parti Unis pour le Congo (UPC) et de l’homme politique, Georges Goma Fouti. 

Ce mardi 21 décembre, le porte-parole du parti Unis pour le Congo (Upc) et de l’opposant Paulin Makaya, Georges Goma Fouti s’est confié à notre rédaction. Il a confirmé une amélioration de la situation administrative du président de l’UPC qui dispose désormais d’une autorisation de quitter le territoire.  

« Aujourd’hui l’interdiction de sortie de Paulin Makaya a été levée. Il se prépare pour aller se faire soigner à Londres, en Grande Bretagne. Vous savez, après avoir passé 1 100 jours en prison, et vu les conditions dans lesquelles il était détenu là-bas, ce n’était pas un hôtel à cinq étoiles, il était donc question, après sa sortie, qu’il fasse un bilan médical », a déclaré le porte-parole de l’Upc.

♦ Lire aussi : Paulin Makaya empêché de quitter le territoire

Ce dernier s’est voulu rassurant quant aux convictions politiques de Paulin Makaya qui, selon lui, continue de prôner un dialogue inclusif entre différents acteurs de la société congolaise.  

« Paulin Makaya est un pacifiste, il n’est pas belliqueux. Tout ce qu’il veut, c’est le dialogue national inclusif qui réunira entre autres le pouvoir, l’opposition, la diaspora et ceux qui sont détenus à cause de leurs opinions politiques pour regarder la crise multidimensionnelle qui sévit au Congo Brazzaville », a-t-il dit. 

Depuis sa sortie de détention, Paulin Makaya a tenté de quitter le territoire pour des raisons sanitaires, il s’est vu refuser trois demandes d’autorisation de sortie dont la dernière date du 11 décembre dernier.

Plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) de défense des droits humains, acteurs de la société civile et hommes politiques avaient alors interpellé les autorités congolaises afin de permettre à Paulin Makaya de quitter le pays.  

Articles Populaires