mercredi, septembre 22, 2021
AccueilEconomieAbdoulaye Bopaka propose la suppression des institutions qui induisent des “dépenses inutiles” à...

Abdoulaye Bopaka propose la suppression des institutions qui induisent des “dépenses inutiles” à l’Etat

-

Dans une interview accordée à la chaîne nationale ce weekend, le président de l’Union nationale des opérateurs économiques du Congo (Unoc), El hadj Abdoulaye Djibril Bopaka s’est dit favorable à l’initiative du gouvernement qui consiste à réduire de 7,5% le train de vie de l’Etat. Il a pour sa part suggéré la suppression des institutions qui induisent des « dépenses énormes«  à l’Etat.

Lors de son passage à la chaîne publique ce dimanche 8 août, le président de l’Union nationale des opérateurs économiques du Congo (Unoc), El hadj Abdoulaye Djibril Bopaka est revenu sur l’engagement pris par le gouvernement la semaine dernière, de réduire de 7,5% le train de vie de l’Etat. 

♦Lire aussi : Le gouvernement s’engage à réduire de 7,5% le train de vie de l’Etat

Après ses encouragements adressés à l’endroit de ce dernier, El hadj Abdoulaye Djibril Bopaka a fait quelques recommandations pour aller plus loin dans la démarche de réduction du train de vie de l’Etat envisagée par le gouvernement.

Le président de l’Unoc considère que l’exécutif devrait dissoudre les institutions qu’il qualifie de « pléthorique«  et les structures de la République « qui n’apportent que les dépenses énormes« .

♦Lire aussi : Les Conseils consultatifs plaident pour l’amélioration de leurs conditions de travail

Il a notamment déploré le nombre important de membres du gouvernement, des effectifs pléthoriques dans leurs cabinets ministériels, entre autres. Aussi, il a pointé du doigt l’initiative des Conseils consultatifs qui ont appelé, le 3 août dernier, le président du Sénat, Pierre Ngolo, à plaider leur cause auprès des autorités compétentes afin d’obtenir des crédits de fonctionnement et des moyens logistiques. 

Si vous avez des institutions qui ne sont là que pour vous apporter les dépenses énormes, prenez les décisions en toute responsabilité, s’il s’agit de stopper, stopper, au lieu de toujours laisser des charges inutiles. Regardons l’essentiel pour notre pays, le pays traverse des moments difficiles, a-t-il indiqué.   

Articles Populaires