mercredi, septembre 22, 2021
AccueilPolitiqueÀ peine nommé, Juste Désiré Mondélé quitte la CNEI ?

À peine nommé, Juste Désiré Mondélé quitte la CNEI ?

-

Le Secrétaire Général du Club 2002 PUR, Juste Désiré Mondélé aurait démissionné de son poste de membre de la Commission Nationale Électorale Indépendante ce début de semaine, rapportent nos confrères de l’Adiac Congo. 

Juste Désiré Mondélé, Secrétaire général du Club 2002 Pur et Conseiller Politique du Chef de l’Etat nouvellement nommé membre de la Commission nationale électorale indépendante, vient de quitter cet organe, selon l’Adiac Congo. 

Une information révélée ce mercredi 16 décembre, soit environ 48h seulement après sa nomination en qualité de membre de la CNEI, le 14 décembre.

A en croire les propos recueillis par l’Adiac Congo, l’homme politique pointe l’incompatibilité des fonctions qu’il occupe, avec sa nomination à la CNEI. Selon lui, cette désignation va à l’encontre de l’article 18 de la nouvelle loi électorale interdisant à un député, un conseiller du chef de l’Etat et à un secrétaire général d’un groupement politique d’être un membre de la commission électorale. 

Or, Juste Désiré Mondélé, est député de la circonscription électorale de Ouenzé 1, conseiller politique du Chef de l’Etat Denis Sassou Nguesso et secrétaire général du Parti pour l’unité et la République (Club-2002 Pur). 

Autre raison qui aurait justifié le choix du Secrétaire général du Club 2002 PUR, le décalage entre l’organigramme de la CNEI et les conclusions tirées lors de la concertation politique de Madingou le mois dernier.

« Je ne veux pas associer mon nom à l’opprobre que l’on veut jeter sur cette structure dont la composition ne reflète pas les conclusions de la concertation politique de Madingou dans la Bouenza, tenue du 25 au 26 novembre 2020 » aurait-il affirmé, précise le média. 

Fort de ces analyses, Juste Désiré Mondélé suggère au ministère de l’Intérieur et de la décentralisation de combler son absence par un autre membre de son parti.

Articles Populaires