jeudi, octobre 22, 2020
Accueil Economie 100 000 tonnes de ciment du Congo vont ravitailler la RDC chaque...

100 000 tonnes de ciment du Congo vont ravitailler la RDC chaque année 

-

Le ministre du Commerce extérieur de la République Démocratique du Congo, Jean-Lucien Bussa Tongba a annoncé l’importation de 100 000 tonnes de ciment par an, en provenance de la République du Congo. Une décision visant à répondre au besoin d’approvisionnement du marché intérieur de la RDC, souligne-t-il.

Le ministre du Commerce extérieur de la République Démocratique du Congo, Jean-Lucien Bussa Tongba a adressé une correspondance à son homologue de la République du Congo, Claude Alphonse N’Silou.

Un courrier qui fait suite à la séance de travail portant sur la libre circulation et les échanges commerciaux entre le Congo et la RDC du 24 août dernier entre les deux ministres à Brazzaville. 

Ainsi, la RDC va dorénavant importer 100 000 tonnes de ciment gris venant de la République du Congo. La marchandise qui transitera par Kinshasa vise à satisfaire le besoin d’approvisionnement du marché intérieur de la RDC, notamment, dans le Grand Equateur, le Grand Kasaï et la Grande Province Orientale, précise le courrier. 

Ce quota de 100 000 tonnes peut être revu en fonction de l’évolution de la situation économique de la RDC, ajoute la correspondance. 

Il s’agit d’une dérogation à la mesure de restriction concernant les importations du ciment gris et clinkers dans la partie Ouest de la République Démocratique du Congo. 

En effet, les autorités de la RDC avaient décidé de l’interdiction provisoire de l’importation du ciment gris, de fer à béton et du sucre sur l’ensemble du pays, le 8 juillet 2016 pour lutter contre la fraude et promouvoir l’industrie locale. 

Une disposition qui a malheureusement montré ses limites du fait que l’offre locale desdits produits était inférieure à la demande conduisant entre autres, à la spéculation sur les prix du ciment.

Une bonne nouvelle pour l’industrie congolaise et un exemple de coopération économique sous régionale qui devrait inspirer les décideurs à la mise en place d’un cadre favorisant la multiplication d’échanges commerciaux locaux. 

Articles Populaires