lundi, septembre 27, 2021
AccueilSociétéVaccination Covid19 : des influenceurs pour contrer la prolifération des fake news

Vaccination Covid19 : des influenceurs pour contrer la prolifération des fake news

-

Le Comité national de riposte à la pandémie de coronavirus Covid-19 a organisé, ce 23 juillet, un atelier de formation des médias en ligne, influenceurs et animateurs des plateformes digitales à Pointe-Noire. L’objectif visé par cette activité, organiser une riposte contre les Fake news et infox qui pullulent sur la toile au sujet de la vaccination.

Avec seulement 1,8% seulement de la population vaccinée, la campagne de vaccination contre la Covid-19 en République du Congo peine à susciter l’adhésion de l’opinion.

Si plusieurs facteurs expliquent les difficultés observées dans le cadre de la mise en œuvre de cette campagne, la multiplication de Fake news et infox est à l’origine des difficultés majeures rencontrées sur le terrain.

C’est donc pour pallier ce manquement, qui constitue un véritable frein au déploiement du plan national de vaccination, que la Commission de prévention, contrôle les infections de mobilisation sociale et de communication sur les risques, du Comité technique national de riposte, à mis en place une stratégie de communication visant à s’appuyer sur les médias en ligne et les leaders d’opinion du digitale pour contrer les fausses informations et idées reçues.

Nous attendons de ces animateurs qu’ils puissent assurer une veille digitale et fassent remonter toutes les informations qui seraient contre le bien-fondé des activités en lien avec la riposte contre le Covid-19 et ainsi trouver des réponses appropriées pour rassurer les populations qui reçoivent ces informations”, a indiqué le président de la Sous Commission Promotion de la Santé et Mobilisation Sociale Covid-19, Lucien Emmanuel Francky Ebata.

La formation qui a permis d’édifier les participants sur la pandémie de façon générale et le cas spécifique de la situation épidémiologique et vaccinale de la Covid-19 dans notre pays s’est soldée par un test d’évaluation. Aussi, médias et influenceurs ont été outillés à riposter contre les rumeurs en ligne.

À l’issue de cet atelier jugé utile et enrichissant par les participants, la directrice départementale des soins et services de santé de Pointe-Noire, Aubierge Victoire Kimpamboudi Matondo, s’est satisfaite du travail de formation effectué, “reste désormais aux influenceurs de porter les bonnes informations auprès des populations”, a-t-elle conclu.

Articles Populaires