dimanche, juin 20, 2021
AccueilActualitésDiasporaUn congolais victime d'injures racistes lors d’un festival sur la diversité en...

Un congolais victime d’injures racistes lors d’un festival sur la diversité en Nouvelle Zélande

-

Redelond Tsounga, étudiant congolais inscrit en maîtrise à l’Université d’Auckland, a vécu une situation cocasse à l’endroit où il s’y attendait le moins. En effet, il aurait été la cible d’injures racistes et de menaces de mort alors qu’il participait à un tournoi de football organisé dans le cadre d’un festival qui fait la promotion de la diversité culturelle et de la tolérance.

L’incident présumé s’est produit alors qu’il disputait un match de football. Après avoir reçu un coup à la jambe de la part d’un adversaire « provocateur », il s’est plaint auprès de l’arbitre lors d’une pause dans le jeu avant de reprendre sa place.

C’est à ce moment que son adversaire l’aurait suivi et lui aurait dit : « noir de merde, je vais te tuer dehors ». Des injures et allégations que Redelond va prendre au sérieux et qu’il va reporter à plusieurs reprises à l’arbitre qui ne les entendra pas, l’agresseur présumé poursuivra d’ailleurs le tournoi.

«J’ai été choqué et traumatisé d’entendre ce genre d’abus racial, de racisme ouvert, lors d’un festival de la culture, où nous célébrons les diverses cultures de la Nouvelle-Zélande. », s’est il confié à la presse néo-zélandaise.

Toujours bouleversé par ce qu’il vient de vivre, Redelond Tsounga décide d’opposer son agresseur à ses propos, une démarche qu’il va filmer et diffuser en direct sur les réseaux sociaux. Le présumé raciste rejette les accusations tandis que ces compagnons tournent la scène en dérision.

Redelond Tsounga déplore l’inaction et la réponse désinvolte des membres de l’organisation du festival, qui, selon lui, est représentative de la façon dont le racisme est traité en Nouvelle-Zélande. Il a décidé de signaler l’incident à la Commission des droits de l’homme. 

Articles Populaires