dimanche, janvier 24, 2021
Accueil Environnement Tourisme : un accord-cadre entre le Congo et le Kenya

Tourisme : un accord-cadre entre le Congo et le Kenya

-

Trois projets de lois ont été examinés et adoptés par les sénateurs au cours d’une séance plénière dirigée par le président du sénat, Pierre Ngolo qui s’est tenue ce vendredi 7 août.

Parmi ces projets de loi a figuré celui autorisant la ratification de l’accord-cadre entre le gouvernement du Congo et le gouvernement du Kenya.

La ministre du tourisme et du développement durable, Arlette Soudan Nonault qui s’est chargée de défendre ce projet a édifié son auditoire sur l’importance du tourisme et son intérêt économique. Selon elle, le tourisme est un secteur de diversification qui correspond aux ambitions du Plan national de développement (PND).

L’accord-cadre entre le Congo et le Kenya a pour objectif la promotion et la coopération entre les personnes physiques et morales compétentes dans les deux pays dans les domaines de l’économie, le commerce, l’agriculture, l’éducation, les médias et la santé.

Cet accord-cadre signé en septembre 2018 avait été amendé, afin de porter le tourisme et l’environnement au rang de priorité, comme le prévoit l’article 12 dudit accord.

Le Congo aura plusieurs avantages à tirer de cet accord, notamment sur le plan de l’écotourisme. Le Kenya, 7e au classement des pays les plus compétitifs en matière de voyage et de tourisme sur le continent, est un pays dans lequel le secteur touristique est très développé.

Les revenus touristiques de la République du Kenya en 2019 se chiffrent à hauteur de 1,61 milliards $, soit 889 milliards FCFA.

L’accord-cadre est établi entre les deux pays pour une durée de 5 ans renouvelable.

Articles Populaires