jeudi, septembre 23, 2021
AccueilA La UneSolidarité entre les Etats membres de l'OEACP pour la lutte contre la...

Solidarité entre les Etats membres de l’OEACP pour la lutte contre la pandémie du coronavirus

-

Les pays et gouvernements membres de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) ont manifesté leur volonté de renforcer leurs capacités en matière de lutte contre la pandémie de coronavirus. Ils entendent notamment promouvoir une sécurité sanitaire mondiale et financer la croissance économique, la création d’emploi et le développement durable, frappés par la crise du coronavirus.

Depuis l’extension de la pandémie du coronavirus de la Chine vers plus de 200 pays et territoires dans le monde, les décideurs ne cessent de conjuguer leurs efforts pour sortir les populations de cette crise sanitaire ayant touché plus 5,5 millions de personnes.  

Lors du 1er sommet extraordinaire des OEACP sous le thème: « Transcender la pandémie du Covid-19 : renforcer la résilience par le biais de la solidarité mondiale », les dirigeants ont réaffirmé leur solidarité face au coronavirus.  

Dirigé par le chef de l’Etat kényan, Uhuru Kenyatta, président en exercice des ACP, ce sommet a été l’occasion donnée aux membres de l’OEACP de promouvoir une sécurité sanitaire mondiale qui protège tout le monde, renforcer la coopération entre les Etats en vue d’un soutien financier, lancer un appel à la mobilisation financière pour le financement de la croissance économique, la création d’emploi et le développement durable. 

Réunis par visioconférence le mercredi 3 juin 2020, avec ses pairs, le président congolais, Denis Sassou Nguesso a  dans son allocution sollicité du moratoire sur le paiement de la dette accordé par le G20 aux 76 pays pauvres d’être plus élargi à l’ensemble des Etats membres des OEACP. Une mesure visant à permettre aux membres de l’organisation de faire face à la crise de coronavirus, selon lui.

Il en est de même pour la facilité de financement d’urgence du Fonds monétaire international (FMI) dont le bénéfice devrait être exempté devant la gravité de la crise sanitaire au coronavirus, a-t-il ajouté.

Articles Populaires