dimanche, octobre 2, 2022
AccueilPolitiqueRéconciliation entre les cadres de l'UDH-Yuki

Réconciliation entre les cadres de l’UDH-Yuki

-

A l’approche des élections législatives et locales, l’Union des démocrates humanistes Yuki (Udh-Yuki) a initié une rencontre dans le but de mettre fin au climat de crise qui règne au sein du parti depuis le décès de son fondateur Guy Brice Parfait Kolélas en mars 2021.

Dans le but de mieux aborder l’échéance électorale à venir, les cadres de l’Union des démocrates humanistes Yuki (Udh-Yuki) ont décidé d’organiser une cérémonie dite de réconciliation avec le parti le 19 avril.

« C’est une rencontre familiale, ce n’est pas une assemblée générale », a déclaré le coordonnateur de l’Initiative pour la démocratie au Congo (plateforme de l’opposition) et président du Parti pour la sauvegarde des valeurs républicaines (PSVR), Michel Mampouya désigné comme un des facilitateurs.

En effet, depuis la mort du président fondateur de l’Udh-Yuki, Guy Brice Parfait Kolélas le 21 mars 2021, le parti a sombré dans une crise institutionnelle ; querelles, incompréhensions et divisions sont presque devenues monnaie courante au sein de ce parti d’opposition.

« Les conflits ou les différentes approches ne sont pas une mauvaise chose, ce sont les différentes approches qui suscite le débat la réflexion et débouche sur l’évolution le progrès », a indiqué Michel Mampouya. 

A moins de trois mois de la tenue d’élections législatives et locales, il était important pour ce parti de l’opposition de retrouver sa stabilité et la sérénité.

« Je me permets de vous rappeler que tous nos efforts devraient avant tout se focaliser sur les élections et préparer par la suite en toute responsabilité le Congrès du parti », a signifié Pascal Ngouanou, président par intérim du parti qui s’est dit très heureux à l’occasion de cette engagement politique qui guidera désormais nos pas.

Il a par la suite exhorté à la vigilance mais aussi à la discipline les dirigeants du parti qui ont fait preuve de maturité politique et de dépassement de soi pour sortir de cette mauvaise passe.

Rappelons que trois délégués de l’Union des démocrates humanistes Yuki ont participé à la concertation politique d’Owando du 3 au 6 mars dernier.

Articles Populaires