lundi, septembre 28, 2020
Accueil A La Une Pas de mesures barrières à bord des bus de la STPU

Pas de mesures barrières à bord des bus de la STPU

-

Aucun respect des gestes barrières et de distanciation sociale dans les bus de la Société des transports publics urbains (STPU). C’est le constat fait par notre équipe ce mercredi 16 septembre à Pointe-Noire.

Le Premier ministre Clément Mouamba a annoncé le 16 mai dernier des mesures applicables au secteur des transports en commun dans le cadre du Plan de déconfinement progressif des populations. Il indiquait une limitation du nombre des passagers, le port de masque obligatoire et correct pour tout le personnel et les usagers, entre autres mesures. 

Si jusqu’ici, les conducteurs de « Taxi », « Hiace » et « Coaster » s’alignent à cette directive, les chauffeurs des bus de la STPU peinent à suivre ces recommandations, c’est ce qui ressort du constat fait par notre rédaction. 

Les passagers s’entassent dans ces bus, le port du masque de protection est négligé, sans parler de l’absence du gel hydroalcoolique pour le chauffeur et le caissier, autre disposition requise par les autorités. Une violation des textes en vigueur qui s’explique par la rareté des moyens de déplacement, justifie un passager. 

Pourtant, les chauffeurs de ces véhicules ne sont nullement inquiétés par les agents des forces de l’ordre, contrairement aux chauffeurs de «Taxi », « Hiace » et « Coaster », nous confie un chef de parking. 

« Les chauffeurs de la STPU ne sont pas verbalisés même lorsqu’un usager à mal porté son masque. La STPU est comme épargnée du fait que ses bus appartiennent à l’Etat. En revanche, les chauffeurs de taxis et bus sont immédiatement interpellés, et paient une amende. », affirme-t-il.

Une situation qui crée des frustrations chez certains professionnels du transport urbain, qui ont vu leurs recettes drastiquement réduites du fait de l’application stricte des mesures gouvernementales.

Une partie des transporteurs réclame désormais une application équitable des mesures gouvernementales  « soit tout le monde charge et on reprend le trafic comme avant le Covid-19, soit on applique la loi pour tous » conseille un chauffeur de bus. 

 

 

Articles Populaires