lundi, septembre 27, 2021
AccueilInternationalMali : Embaló tacle Ouattara et Condé ?

Mali : Embaló tacle Ouattara et Condé ?

-

Lors de la réunion d’urgence de la CEDEAO consacrée à la crise politique au Mali, le président bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embaló, aurait piqué au vif les présidents ivoirien Alassane Dramane Ouattara, et Alpha Condé de la Guinée Conakry dont on connaît l’animosité et le peu de sympathie qu’il leur accorde. 

Réunis par visioconférence, les chefs de l’Etat de la CEDEAO ont planché sur le cas du Mali pays membre de l’espace économique qui a été le théâtre d’un coup d’état orchestré par les militaires du Comité national du salut du peuple (CNSP) ce début de semaine.

Si les chefs d’États s’accordent pour condamner le coup de force de l’armée malienne, l’intervention du Chef d’Etat Bissau-guinéen aurait ouvert la boîte de pandore installant au passage une atmosphère glaciale sur le reste de la réunion.

En effet manifestant son désaccord sur la tournure des événements au Mali, Umaro Sissoco Embaló, aurait ouvert le sujet en suggérant que la CEDEAO s‘oppose à « tous les coups d’État » sans exception.

Il aurait pointé du doigt les « troisième mandat » en violation de la Constitution de leurs pays respectifs, et contraire à la Charte de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance. 

Un « statut visé » qui aurait particulièrement déplu à Alassane Dramane Ouattara, candidat à une troisième élection qui suscite déjà énormément de remous en Côte d’Ivoire. Alpha Condé qui se retrouve dans une situation similaire aurait préféré garder le silence.

Au Mali de vives réactions avaient suivi la prise de position de la CEDEAO qui appelaient au retour sans condition d’Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du pays. Les nouvelles autorités maliennes disent désormais ne pas redouter l’embargo qui menace le pays. 

Articles Populaires