samedi, novembre 28, 2020
Accueil International L'opposant guinéen Cellou Dalein s'autoproclame vainqueur de l'élection présidentielle

L’opposant guinéen Cellou Dalein s’autoproclame vainqueur de l’élection présidentielle

-

Le principal opposant d’Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo s’est autoproclamé ce début de semaine vainqueur de l’élection présidentielle à l’issue du 1er tour le 18 octobre dernier, en Guinée Conakry. 

Moins de 24h après la fin du premier tour des élections générales en Guinée Conakry, et dans l’attente des résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), on a assisté à la première déclaration du candidat Cellou Dalein Diallo.

https://twitter.com/Cellou_UFDG/status/1318225766086311936?s=19

L’opposant farouche du président sortant Alpha Condé, a annoncé via les réseaux sociaux sa victoire alors que le processus de compilation des résultats issus des urnes reste en cours.

Cellou Dalein Diallo part du principe selon lequel, pour lui, la Ceni est « inféodée au pouvoir  » en place, et que les résultats des bureaux de votes sont suffisant pour faire la compilation et de comptage des urnes.

Peu après le tweet de Cellou Dalein Diallo, ses militants ont envahi les rues de la capitale guinéenne pour célébrer la victoire de leur leader. Une liesse populaire qui a malheureusement provoqué des tensions entre les populations et les forces de l’ordre faisant trois morts selon le porte parole de l’opposant.

Cet état de fait a été condamnée de manière ferme par le gouvernement, la Ceni et la Communauté internationale jugeant que les déclarations de Cellou Dalein Diallo sont « regrettables ». Ils  ont appellé les acteurs politiques au « calme et à la retenue afin d’éviter des manifestations violentes qui pourraient avoir des conséquences sur la Paix et la Sécurité . ».

L’opposant Cellou Dalein Diallo a été placé en « résidence surveillée » lundi soir pour éviter des débordements. Une « enquête judiciaire » sera ouverte contre ce dernier, ont déclaré les autorités guinéennes.

La Ceni est le seul organe habilité à publier les résultats de l’élection suivant la loi électorale, soit 72h après réception du dernier procès verbal. Et les candidats ont huit jours après la délibération des résultats pour user des voies légales de recours pour toute contestation éventuelle.

C’est donc une situation post-électorale tendue en Guinée qui vient s’ajouter aux tensions grandissantes en Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Un décès a été signalé lors des manifestations qui ont eu lieu hier dans le pays.

Articles Populaires