mercredi, septembre 22, 2021
AccueilEconomieLes opérateurs de téléphonie mobile rappelés à l'ordre par L’ARPCE

Les opérateurs de téléphonie mobile rappelés à l’ordre par L’ARPCE

-

Un délai de 30 jours a été accordé aux deux principaux opérateurs de téléphonie mobile en République du Congo, Airtel et MTN par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) qui a constaté un relâchement sur l’identification de leurs abonnés.

Le directeur général de l’ARPCE Louis Marc Sakala a conduit ce 26 juillet une réunion de restitution d’une enquête menée par son institution sur l’identification des abonnés, ce en présence des représentants des deux principaux opérateurs de téléphonie mobile en République du Congo.

Il a été question pour l’ARPCE au cours de cette rencontre d’attirer l’attention des opérateurs sur le relâchement constaté sur l’identification des abonnés.

En effet, à Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie et Ouesso où ont été réalisées ces enquêtes, plusieurs abonnés continuent d’utiliser les cartes Sim sans identification préalable ou sous une mauvaise identité.

« A Brazzaville qui a le plus grand taux d’identification, 70% des cartes sont bien identifiées et 30% avec de mauvaises identités. La grande surprise est du côté de Pointe-Noire et Dolisie où sur 100% des cartes Sim achetées, aucune n’a fait l’objet d’identification », a signalé Louis Marc Sakala.

Suite à ce constat, les deux opérateurs ont été mis en demeure et bénéficient donc d’un délai d’un mois pour corriger les bases de données.

Une hausse importante de fraudes liées aux transactions financières a été constatée depuis l’arrivée de mobile money et si une identification des abonnés n’est pas pratiquée dans les règles prescrites cela peut entraîner plusieurs conséquences.

« Il avait été convenu avec les opérateurs qu’un individu devait disposer au maximum cinq cartes Sim, donc au-delà de la sixième Sim, le client doit être convoqué. En cas de non-réponse, l’opérateur a le droit de couper tous les numéros », a fait savoir le directeur général de l’ARPCE.

De leur côté, les opérateurs de téléphonie mobile ont pris l’engagement de se conformer à la réglementation en vigueur en matière d’identification des abonnés.

Articles Populaires