mercredi, juillet 6, 2022
AccueilSociétéLes deux opérateurs de téléphonie mobile ont six mois pour améliorer leurs...

Les deux opérateurs de téléphonie mobile ont six mois pour améliorer leurs services dans certaines localités

-

Dans  son premier rapport 2022 sur la qualité des réseaux mobiles publié ce mercredi 08 juin, l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) a prononcé une mise en demeure de six mois à l’endroit de MTN et Airtel relative aux imperfections constatées sur leurs réseaux dans certaines localités.

Les résultats d’une enquête réalisée par l’ARPCE dans la période du 28 mars au 5 mai dans vingt localités du pays sur la qualité des services des réseaux mobiles ont révélé que certains services fournis par MTN Congo et Airtel Congo sont encore à améliorer. 

Cette première campagne d’évaluation des performances du réseau des opérateurs de téléphonie mobile en 2022 a concerné les services vocaux et données proposés par les deux opérateurs  en 2G et 3G.

Le rapport révèle qu’à Kakamoeka (Kouilou), Boko-Songho (Bouenza) et Mfouati (Bouenza) le réseau 3G de MTN est absent. Les deux opérateurs offrent, de façon générale, une qualité de service internet acceptable excepté à Boko-Songho et Mfouati où la qualité de service Data est critique pour Airtel uniquement.

Le rapport souligne également que MTN présente un réseau 3G très critique à Ewo (Cuvette-Ouest) et Makoua (Cuvette) et un niveau de couverture imparfait à Impfondo (Likouala), de même pour Airtel.

Suite au constat de ces imperfections dans certaines localités pourtant testées depuis la campagne d’évaluation de septembre 2021, mais encore défectueux à ce jour, l’ARPCE par la voix de son directeur général par intérim, Victor Mabiala, a prononcé une mise en demeure de six mois à l’endroit des deux opérateurs.

Au cours de cette période les deux opérateurs sont appelés à améliorer la qualité de leurs services dans le respect des cahiers de charge.

Articles Populaires