vendredi, juin 18, 2021
AccueilSociétéLe personnel de l’administration pénitentiaire invité à se faire vacciner

Le personnel de l’administration pénitentiaire invité à se faire vacciner

-

Le personnel de l’administration pénitentiaire a été édifié sur toutes les questions qui touchent le sujet de la vaccination contre la Covid-19 ce début de semaine. Ils ont été invités à se faire vacciner par leur direction générale.

Ce mardi 30 septembre, les agents de l’administration pénitentiaire ont été entretenus sur  l’objet de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Une campagne à laquelle ils ont été inscrits parmi les personnes prioritaires pour bénéficier du vaccin du fait des risques liés à leur profession.

Le médecin colonel Aristide Gilbert Nianga, coordonnateur national de la campagne vaccinale au sein des structures opérationnelles de la Présidence de la République a répondu aux multiples interrogations des membres de ladite administration, dont la plupart concernaient les effets indésirables du vaccin qui font débat dans la presse et l’opinion. 

Il a assuré de la fiabilité des vaccins retenus par la République du Congo, et du dispositif de veille mis en place pour assister les éventuels cas de manifestations d’effets non souhaités du vaccin.

Il y a une zone que l’on appelle surveillance et des mapping de ces manifestations. Il y a un médecin qui est posté là-bas pour regarder pour ne pas laisser passer les effets qui pourraient nuire à la santé d’un individu qui a reçu le vaccin.”, a-t-il assuré.

A l’issue de la présentation des vaccins et de l’organisation de la campagne en cours, le directeur général de l’administration pénitentiaire, le colonel Jean-Blaise Komo, a invité ses agents à se faire vacciner afin de préserver la santé des détenus.

Nous devons être à l’abri de cette pandémie de coronavirus afin que nous ne puissions pas contaminer les personnes qui sont dans nos maisons d’arrêt.”, a-t-il indiqué.

Pour rappel, les premières opérations vaccinales ont débuté le 25 mars dernier, les vaccins Sinopharm et Spoutnik V, développés respectivement en Chine et en Russie, sont pour l’instant les deux vaccins retenus par les autorités congolaises. 

Articles Populaires