samedi, décembre 4, 2021
AccueilSociétéLe ministre de l'Enseignement technique fait l'état des lieux des écoles sous...

Le ministre de l’Enseignement technique fait l’état des lieux des écoles sous sa tutelle

-

Du 02 au 07 novembre derniers, le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Ghislain Thierry Maguessa Ebome a fait une visite d’inspection des écoles placées sous sa tutelle dans la partie sud du pays. Une tournée qui lui a permis de s’enquérir de la réalité des différents établissements d’enseignement technique et professionnel.

Le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Ghislain Thierry Maguessa Ebome a entrepris une tournée nationale d’inspection des établissements d’enseignement technique du 02 au 07 novembre derniers. 

Ghislain Thierry Maguessa Ebome a fait un état des lieux des écoles technique et professionnel des départements du Pool, de la Bouenza, de la Lékoumou et du Niari. 

Partout où il est passé, le ministre a échangé avec les responsables desdites écoles pour mieux cerner les problématiques auxquelles ils sont confrontés et proposé des pistes de solutions adéquates.

Il ressort entre autres que dans plusieurs écoles notamment au collège d’enseignement technique mixte (CETM) de Komono, dans la Lékoumou ; au collège d’enseignement technique (CET) de Madingou et de Loutété, dans la Bouenza ; et au centre des métiers industriels et collèges d’enseignement technique mixte (CMI-CETM) Mabiala-Mâ-Nganga de Mindouli, les équipements de travail en majorité ne sont pas mis à contribution soit par faute d’électricité, soit par manque d’enseignants.    

Les gestionnaires des établissements sont désormais soumis à des fortunes diverses. Certains ont parqué le matériel acquis depuis plusieurs années, tandis que d’autres sont contraints de trouver des alternatives qui se font parfois avec beaucoup de tracasseries pour faire fonctionner le matériel. 

Le ministère nous a donné le matériel approprié pour former les enfants. Mais par faute d’électricité, nous sommes obligés d’emmener les enfants à la cité auprès des ouvriers qui ont leurs ateliers pour se faire former. Le matériel est remis dans l’enceinte de l’école pour la sécurité après chaque séance de formation« , a déclaré Jean George Mpika Mvoula, directeur des études du CMI de Loutété. 

Pour sa part, le gouvernement entend relever ce défis grâce à un outil pratique dénommé « Initiative école productrice« , a dit Ghislain Thierry Maguessa Ebome. Il s’agit d’un projet novateur qui prône l’approche par compétences à l’école et non seulement en entreprise, a dit le ministre.

A l’issue de sa mission, le ministre s’est dit satisfait de sa tournée. 

Le constat, on aurait dit qu’il est globalement positif et porte vers l’espérance pour la simple raison que malgré quelques difficultés constatées dans quelques-uns des établissements, on est rassuré sur la qualité des investissements consentis par le gouvernement de la République”, a-t-il conclu. 

Articles Populaires