vendredi, juin 18, 2021
AccueilEconomieLe gouvernement abaisse et supprime certains impôts et taxes pour soutenir les...

Le gouvernement abaisse et supprime certains impôts et taxes pour soutenir les entreprises

-

La Direction générale des Impôts et des domaines a annoncé cette semaine, la baisse de la pression fiscale afin de soutenir les entreprises évoluant au Congo. Ce conformément aux dispositions fiscales contenues dans la Loi de finances exercice 2021. 

Ludovic Itoua, directeur général des Impôts et des domaines a pris part ce lundi 22 février, à Brazzaville, au lancement de la campagne de vulgarisation de la Loi nᵒ66-2020 du 31 décembre 2020, portant Loi de finances exercice 2021, en présence de Sylvain Lekaka, directeur de Cabinet du ministre délégué au Budget. 

Face aux dirigeants des entreprises, les responsables des organisations professionnelles et patronales ainsi que leurs membres, les contribuables et toutes personnes intéressées aux questions fiscales, Ludovic Itoua a annoncé la baisse de la pression fiscale au profit des entreprises exerçant en République du Congo.

« Tenant compte de la conjoncture économique internationale perturbée par la pandémie du Covid-19, le gouvernement et le législateur ont à cœur cette donne, et ont dans la Loi des finances rectificative du 13 mai 2020, décidé de la baisse du taux de l’impôt sur les sociétés. », a-t-il déclaré.  

Ces dispositions s’articulent autour de trois axes, à savoir : la baisse du taux de l’impôt sur les sociétés (ISS) relevant du régime de droit commun passant de 30 à 28% ; S’agissant des sociétés relevant du régime forfaitaire, le taux de l’ISS a baissé aussi de deux points, c’est-à-dire, de 35% à 33% ; le paiement de la taxe spéciale sur les sociétés autour de 2% a quant à lui été supprimé, a souligné le directeur général des Impôts et des domaines. 

La nouveauté de cette loi de finances est l’institution dans notre pays de la contribution de solidarité pour la couverture assurance maladie universelle qui vient  combler un vide dans notre système de santé, a rencheri Ludovic Itoua. 

La baisse de la pression fiscale pourrait être une bouffée d’oxygène pour les entreprises durement frappées par la crise économique accentuée par la crise sanitaire du Covid-19. 

Les entreprises de la place par le truchement d’Unicongo annonçaient en juin dernier, la mise en chômage technique de plus 7 500 employés pour des raisons socio-économiques prises par le gouvernement dans la lutte contre la Covid-19.  

Dans cette lancée de baisse de la pression fiscale, Ludovic Itoua a ajouté que l’opération de recouvrement forcé des impôts et taxes au titre de l’année 2020 initialement prévue pour ce mardi 23 février sera relancée après les élections.

Articles Populaires