jeudi, septembre 23, 2021
AccueilA La UneCovid-19 : Plus de 7 500 employés en chômage technique

Covid-19 : Plus de 7 500 employés en chômage technique

-

Suite aux mesures préventives édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, environ 7 500 salariés ont été mis en chômage partiel. Une session spéciale a été organisée, ce jeudi 11 juin entre le Premier ministre, président du Comité national du dialogue social, Clément Mouamba, et l’Union Patronale et interprofessionnelle du Congo (Unicongo) pour faire un point sur la situation.

L’État d’urgence sanitaire, le confinement à domicile de la population et la suspension des activités non essentielles, se sont autant de mesures prises afin de contenir la propagation du Covid-19 qui ont fortement impacté l’activité économique.

Nombre d’entreprises ont été contraintes de geler leurs activités et réduire leurs effectifs au grand dam des employés. 

Selon Unicongo, suivant les données provisoires, près de 7 500 personnes ont partiellement perdu leurs emplois dans 123 entreprises sur le plan local. Une situation préoccupante pour le gouvernement et le syndicat des patrons du Congo. 

Au cours de la réunion présidée par Clément Mouamba, les membres du comité ont formulé les recommandations à caractère socio-économiques qui pourraient permettre de rétablir l’équilibre. Il s’agit entre autres:

  1. de mettre en oeuvre effectivement et intégralement les mesures d’accompagnement des entreprises contenues dans la loi de finances rectificatives; 
  2. d’opérationnaliser la bourse de sous traitance et de partenariat avec les entreprises, du fonds d’impulsion, de garantir l’accompagnement des PME et de l’artisanat;
  3. de mettre en place une réglementation à titre exceptionnel pour les nouvelles formes d’organisation du travail apparues après la crise sanitaire. 

Après adoption du communiqué final, Clément Mouamba a loué le travail abattu par toutes les parties prenantes. Il a également exprimé sa satisfaction, « cette session spéciale du Comité national du dialogue social a tenu toutes ses promesses » a-t-il affirmé.

Pour rappel, durant la période de confinement, Unicongo a fait le plaidoyer pour la mise en oeuvre urgente des mesures d’accompagnement annoncées par l’exécutif afin d’éviter l’étranglement économique des entreprises, PME et autres initiatives locales alertant, notamment sur les risques de répercussions sociales désastreuses en matière d’emploi.

Articles Populaires