mercredi, octobre 5, 2022
AccueilInternationalLe Congo abritera une réunion sur le développement de la jeunesse africaine...

Le Congo abritera une réunion sur le développement de la jeunesse africaine en novembre

-

La directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, Dr Matshidiso Rebecca Moeti a annoncé ce mercredi 17 août la tenue d’une rencontre inter africain à Brazzaville en novembre prochain. Il s’agit d’une réunion visant le développement des jeunes des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. 

Une délégation onusienne conduite par la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique, Dr Matshidiso Rebecca Moeti a été reçue en audience ce mercredi 17 août par le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, à Brazzaville. 

Au cœur des discussions, l’épanouissement de la jeunesse africaine. 

« Nous sommes venus solliciter le gouvernement congolais pour abriter une réunion regroupant les pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre sur leur engagement pour le développement de la jeunesse. Nous sortons de cette rencontre heureux et fiers, parce que le gouvernement a accepté d’accueillir cette réunion », s’est réjouit le Dr Matshidiso Rebecca Moeti .

Cette rencontre aura lieu en novembre à Brazzaville. 

♦Lire aussi : La directrice régionale de l’OMS Afrique salue la riposte communautaire contre la Covid-19 au Congo

Plusieurs thématiques seront abordées lors de ces assises. Parmi elles, l’éducation, la formation et la santé avec un accent particulier sur la santé de la reproduction des jeunes sur le continent, a expliqué la directrice régionale de l’OMS. 

« Nous constatons qu’au début de l’éducation secondaire, les filles sont là, mais à la fin nous les voyons quitter. Nous parlerons aussi des grossesses non planifiées ou non désirées, des mariages précoces. Le but est de redresser cette courbe puisqu’une jeunesse bien éduquée, en bonne santé et épanouie peut contribuer au développement de son pays », a-t-elle déclaré. 

Les échanges sur toutes ces questions visent à permettre aux pouvoirs publics des pays africains de « planifier des politiques conséquentes au changement des paradigmes, afin de permettre à la jeunesse d’assurer la continuité et d’assumer avec responsabilité les transformations du monde futur dans une perspective de transition intergénérationnelle », indique le département Communication et relations avec les médias de la Primature.

Articles Populaires