Accueil Economie Le chantier du port de pêche artisanale de Yoro livré le 30...

Le chantier du port de pêche artisanale de Yoro livré le 30 novembre prochain

-

Deux membres du gouvernement ont visité le chantier d’aménagement du point de débarquement du port de pêche continentale de Yoro à Brazzaville ce 22 avril pour s’enquérir de la progression des travaux. Au regard de l’état d’avancement constaté, l’ouvrage devrait être livré d’ici le 30 novembre, a indiqué la délégation. 

Le ministre d’Etat en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo et le ministre de l’Aménagement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya, ont visité les travaux d’exécution du point de débarquement du port de Yoro, le 22 avril.

Situé à Mpila dans le 5e arrondissement de Brazzaville, ce chantier s’étend sur une superficie de deux hectares. Il est entre autres composé d’un hall pour la vente des poissons et autres produits halieutiques ; une chambre froide et une fabrique de glace ; d’espaces socio-collectifs, de bureaux administratifs, de magasins dédiés aux pêcheurs, un atelier mécanique et une charpente.

Au terme de la visite, la délégation s’est dite satisfaite du niveau d’exécution des travaux sur le chantier et espère une livraison d’ici la fin de l’année malgré quelques réglages qui restent à faire. Le niveau global d’exécution s’élève à 27%.

« Les travaux d’aménagement du port de Yoro, qui ont démarré le 1er septembre 2019, avancent progressivement. Le gouvernement doit mettre tout en œuvre pour tenir les délais de fin des travaux prévus au 30 novembre 2021 », a déclaré  Henri Djombo.

Selon lui, cet ouvrage va améliorer les conditions de travail des pêcheurs, mais aussi de manutention, conditionnement, commercialisation et transformation des produits de la pêche artisanale, dans des conditions plus saines et plus professionnelles.

« Les conditions dans lesquelles les poissons sont vendus ne sont pas du tout adéquat. Il va falloir s’adapter au respect des règles d’hygiène alimentaire avec les infrastructures qui conviennent, notamment le froid, mais aussi une meilleure organisation des pêcheurs et des vendeurs de poissons », a-t-il affirmé.

De son côté, le ministre de l’Aménagement Jean Jacques Bouya s’est essentiellement appesanti sur la question de l’expropriation des occupants des espaces qui devraient se faire lors de la prochaine saison sèche. 

« Nous devons les aménager en temps et en heure pour que ce grand projet, soit rendu disponible à la fin de cette année. Cet engagement, demande à ce que toutes les expropriations soient faites à temps. On mettra tout en œuvre pour que cela soit ainsi», a-t-il souligné.

Le projet d’aménagement du point de débarquement du port de Yoro, a connu quelques difficultés dans sa réalisation. Les difficultés qui se résument, notamment, à la pluviométrie et à l’encombrement de la voie d’accès au chantier, causé par les activités du port de Yoro, des usagers de cette structure et des commerçants du marché.

Articles Populaires