Accueil Economie La psychose du coronavirus fait chuter le prix du baril de pétrole

La psychose du coronavirus fait chuter le prix du baril de pétrole

-

Le prix du baril de pétrole est en chute libre depuis le début de l’année suite à la psychose qui s’installe autour du coronavirus notamment en Chine premier importateur mondial. Une situation qui devrait inquiéter notre pays dont l’économie reste fortement dépendante des recettes pétrolières.

Une partie de la Chine est à l’arrêt, plusieurs millions de personnes en quarantaine, usines fermées, transports interrompus, et mobilité des personnes réduite. Des mesures nécessaires pour stopper la propagation du virus dans le pays, qui ont un effet néfaste pour la consommation.

Un ralentissement à impact mondial, les importations chinoises de pétrole en baisse ont entraîné une baisse du prix du baril de pétrole qui est passé en dessous de la barre des 50 dollars seuil qui n’avait plus été dépassé depuis 2018. Estimé à 63 dollars en début d’année, en l’espace d’un mois l’or noir a perdu 14 dollars une chute vertigineuse de 20%.

Intimement liée la crise sanitaire chinoise, la situation risque d’empirer dans les prochains jours puisque les experts chinois prévoient un pic épidémique dans une dizaine de jours. 

Une réunion d’urgence de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) convoquée à Vienne depuis hier, devrait permettre au cartel d’ajuster ses quotas de production pour influer sur les prix.

Articles Populaires