lundi, septembre 27, 2021
AccueilSociétéLa E2C appuyée par une société anglaise pour mettre fin aux délestages...

La E2C appuyée par une société anglaise pour mettre fin aux délestages à Brazzaville et Pointe-Noire

-

Le gouvernement a signé cette semaine un partenariat avec une compagnie anglaise, Lincoln W Ltd visant à appuyer la société Energie Electrique du Congo (E2C) dans l’amélioration de la fourniture d’électricité.  

Le 05 août dernier, le gouvernement congolais par le truchement du ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, Honoré Sayi, a signé un protocole d’accord avec Lincoln W Ltd. Une entreprise anglaise spécialisée en conseil en investissement et en création de richesse.

Ce contrat prévoit un investissement de 32 milliards financé par cette société, afin de rendre l’électricité stable au profit des entreprises et des ménages basés en République du Congo. 

Vu les problèmes qu’il y a avec des délestages, vous voyez très bien que les congolais vivent cela de jour au jour. L’objectif principal c’est de régler tous ces problèmes, essayer de réhabiliter, réparer les lignes, réparer tout ce qu’il faut de sorte que vous ayez une fourniture d’électricité non pas seulement stable, mais également une fourniture d’électricité de qualité« , a déclaré le directeur général de Lincoln W Ltd, Daniel Gouobolo.

Selon les clauses du contrat, ce protocole s’exécutera en deux phases. La première phase, encore appelée phase d’urgence consiste en la définition des travaux à réaliser dans un délai allant jusqu’à trois (3) ans et la réalisation desdits travaux en vue d’éradiquer les délestages observés dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire.

Le second volet quant à lui consiste à la réfection, l’extension et la modernisation de la gestion des réseaux de transport et de distribution d’électricité pour atteindre les objectifs de taux de desserte et d’accès.

Pour la réussite de ce projet, le gouvernement s’engage à prendre un certain nombre de mesures administratifs, économiques… visant à garantir le bon déroulement de ce projet, a indiqué Émile Tsakala, conseiller à la stratégie et développement du ministre en charge de l’Énergie. 

Articles Populaires