dimanche, juin 20, 2021
AccueilEconomieLa douane congolaise renforce son dispositif de contrôle avec un système de...

La douane congolaise renforce son dispositif de contrôle avec un système de géolocalisation

-

Les services douaniers viennent de renforcer leurs capacités grâce à un nouvel outil de géolocalisation dénommée “Ekengué”. Un dispositif qui s’inscrit dans le cadre des réformes du système douanier entamé ces dernières années. 

Le ministre des Finances et du budget, Calixte Ganongo a procédé ce mardi 7 juillet à l’inauguration de la plateforme de géolocalisation dénommée “Ekengué” (vigilance en lingala) au titre de la direction générale des Douanes et des droits indirects, à Brazzaville. Une solution visant l’amélioration du système douanier national.

Il est doté de balises GPS/GSM/GPRS modernes qui se fixent sans difficulté sur les conteneurs grâce à de puissants aimants. Ces balises ont une capacité d’autonomie dépassant quatre semaines en opération et un an en mode veille. 

« L’objectif général de cette plateforme est de s’assurer que les marchandises déclarées en régimes de transit atteignent effectivement leur destination », a rassuré Guénolé Mbongo Koumou, directeur général des Douanes et des droits indirects. 

Grâce à cette réforme technologique, le personnel douanier et le client (à travers E-douanes) pourront désormais suivre à distance l’acheminement du fret d’un point à un autre. 

Ce qui permet par ailleurs aux douaniers d’anticiper les risques de fraude par le biais de la détection automatique des atteintes à l’intégrité du chargement le long des corridors de transit, la détection automatique des déviations par rapport aux corridors de transit attribués, la fermeture des déclarations de transit à la sortie du territoire congolais.

Dans un magazine destiné à la présentation du projet Ekengué, Guénolé Mbongo Koumou affirmait que cette solution va au-delà des avantages suscités.

« Ekengué assure l’équilibre entre les différentes initiatives prises au niveau régional, au niveau sous régional et au niveau national. La conjugaison de toutes ces initiatives avec Ekengué feront du Congo le pays de transit par lequel tous les échanges commerciaux, les marchandises en transit destinées à d’autres pays de l’Afrique centrale transiteront par le port de Pointe-Noire. », a-t-il précisé. 

Signalons que dans le cadre de la modernisation de l’administration douanière congolaise, cette institution s’est dotée, le 8 février dernier, d’une plateforme dénommée E-douanes, un système de contrôle et de valorisation des Importations et Exportations au cordon douanier au Congo.

Articles Populaires