mercredi, septembre 30, 2020
Accueil A La Une La construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa se formalise

La construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa se formalise

-

Le Conseil des ministres réunis cette fin de semaine a approuvé un projet de loi autorisant la ratification de l’accord entre la République du Congo et la République démocratique du Congo relatif au financement, à la construction et à l’exploitation d’un pont route-rail sur le fleuve Congo entre les villes de Brazzaville et de Kinshasa.

Les membres du gouvernement ont pris part à un Conseil des ministres ce jeudi 3 septembre 2020, par visioconférence sous l’autorité du Président de la République, Denis Sassou Nguesso.

Au programme, neuf affaires soumises à leurs examen et étude, dont celle portant ratification de l’accord entre le Congo et la République démocratique du Congo relatif au financement, à la construction et à l’exploitation d’un pont route-rail sur le fleuve Congo entre les capitales Brazzaville et de Kinshasa, au titre du ministère de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux.

Prenant la parole, le ministre en charge des Grands travaux, Jean-Jacques Bouya a montré l’intérêt de ce protocole d’accord entre les deux (2) Congo aux membres du gouvernement. 

Il s’agit d’une coopération entre Brazzaville et Kinshasa actée en novembre dernier faisant partie des projets prioritaires du Nouveau Partenariat Africain pour le Développement (NEPAD), et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. 

Ce projet s’inscrit dans une logique d’intégration régionale et de la mise en oeuvre d’une Zone de Libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Aussi, il va aboutir au renforcement des liens de coopération bilatérale entre le Congo et la RDC surtout entre Brazzaville et Kinshasa, deux capitales les plus proches au monde. 

« La liaison fixe va améliorer considérablement les communications entre les deux Etats d’une part, et donnera d’autre part une nouvelle impulsion aux activités économiques et sociales entre les deux pays. », rapporte le compte-rendu du Conseil des ministres. 

La ratification de ce protocole d’accord est une « condition sine qua none de la poursuite des négociations entre le Congo et la RDC », assistés pour ce faire par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la Banque Africaine de Développement (BAD) et la plateforme d’investissement Africa50, pour le lancement de la procédure d’appel d’offres, a indiqué le Conseil des ministres. 

Une étape qui va permettre de sélectionner le partenaire stratégique pour la concrétisation du projet, a-t-il renchéri.

Fort de ce qui précède, le Conseil des ministres a adopté ce projet de loi qui va être soumis au Parlement pour adoption dans les prochains jours.

En rappel, la République du Congo et la RDC avaient réaffirmé leur engagement pour la matérialisation de cette infrastructure sur le fleuve Congo après une volte-face des autorités de Kinshasa en mars dernier.

Articles Populaires