samedi, juillet 24, 2021
AccueilSociétéJournée internationale des veuves : le Gouvernement prêt à faire appliquer les...

Journée internationale des veuves : le Gouvernement prêt à faire appliquer les lois

-

« Sauvons les femmes des rites humiliants et dégradants de veuvage en cette période de covid-19 » tel est le thème qui a été retenu au niveau national dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des veuves.

Dans certains pays, plusieurs femmes sont victimes d’inégalités et de maltraitance après le décès de leur époux. Nombreuses d’entre elles, sont discriminées, déshéritées, accusées de sorcellerie, expulsées du domicile conjugal, violées ou mariées de force à un autre membre de la famille.

C’est pourquoi, dans le but de sensibiliser le monde entier sur la situation des veuves et surtout mettre fin à toutes les pratiques négatives associées au veuvage, l’Organisation des Nations unies (Onu) avait décidé qu’à compter de l’année 2011, le 23 juin de chaque année soit célébrée la Journée internationale des veuves.

Au Congo, cette journée a donné lieu à une rencontre entre la ministre de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement, Bertille Nefer Ingani et un échantillon de femmes victimes de ces inégalités.

Cet échange a donné l’opportunité à ces femmes de témoigner du calvaire qu’elles endurent et de tirer la sonnette d’alarme auprès des autorités compétentes afin que leur situation soit prise en compte.

De son côté, la ministre de la Promotion de la femme a d’un ton ferme condamné ces pratiques et rites qu’elle a qualifié de dégradants. 

« Il faut agir contre les abus, nous sommes maintenant prêts à aller même sur le terrain pour faire appliquer les lois, il faut que nous les aidions », a-t-elle indiqué.

D’après l’ONU, la pandémie de Covid-19 a simultanément augmenté le nombre de veuves dans le monde et aggravé bon nombre de problèmes auxquels ces femmes sont confrontées, notamment l’accès aux comptes bancaires et aux pensions de retraite des défunts.

La ministre Bertille Nefer Ingani a invité les femmes veuves à dénoncer ces pratiques et à se rapprocher des institutions habilitées afin d’être aidées par le gouvernement.

Articles Populaires