vendredi, juin 9, 2023
AccueilSociété"Il nous revient d’exercer nos métiers pour pouvoir rompre définitivement avec la...

« Il nous revient d’exercer nos métiers pour pouvoir rompre définitivement avec la délinquance »

-

Le haut-commissaire à la Justice restaurative, au Traitement et à la Prévention de la délinquance juvénile, Adolphe Mbou-Maba a procédé le 23 mai à Brazzaville à la remise des certificats de fin de formation aux jeunes délinquants reconvertis, formés en menuiserie, garnissage et tapisserie en bois.

Douze jeunes délinquants reconvertis ont reçu leurs certificats après plus d’une année de formation dans les domaines de la menuiserie, du garnissage et de la tapisserie en bois.

C’est le haut-commissaire à la Justice restaurative, au Traitement et à la Prévention de la délinquance juvénile, Adolphe Mbou-Maba qui s’est chargé de la remise de ces diplômes à ces jeunes qui au départ étaient soixante-quinze.

« L’Etat et ses partenaires ont joué leur partition. Il nous revient d’exercer nos métiers respectifs pour pouvoir nous prendre en charge et rompre définitivement avec la délinquance », a signifié un des jeunes formés, interrogé par nos confrères de l’ADIAC.

Ces différentes initiatives d’insertion socio-professionnelle des jeunes délinquants reconvertis se multiplient en attendant la validation et la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention et de traitement de la délinquance juvénile.

Les délinquants reconvertis qui viennent d’être formés devront non seulement faire valoir leur savoir-faire sur le marché de l’emploi, mais aussi de former à leur tour leurs amis en les incitant à la reconversion a laissé entendre Adolphe Mbou-Maba.

Articles Populaires