AccueilSociétéUn atelier de formation sur les Fake news organisé à Pointe-Noire à...

Un atelier de formation sur les Fake news organisé à Pointe-Noire à l’endroit des journalistes

-

Les journalistes des médias en ligne et classiques de la ville de Pointe-Noire ont été édifiés ce vendredi 29 avril 2022 sur les «Fake news» au cours d’un session de formation qui a connu la participation de l’ambassadeur des Etats-Unis en République du Congo, Eugene Young.

C’est sous le thème « Fake news : comment les éviter ? » que s’est tenu ce vendredi 29 avril à la Chambre de Commerce de Pointe-Noire un atelier de formation avec les journalistes de la capitale économique du Congo organisée par le club économique de la presse en partenariat avec l’Ambassade des Etats Unis au Congo.

Cette rencontre a eu pour objectif de permettre aux acteurs de la presse de Pointe-Noire d’acquérir les outils nécessaires pour lutter contre les fausses nouvelles.

« Ensemble, nous devons trouver des solutions pour combattre ce phénomène mondial. Cet atelier va vous  permettre de trouver des méthodes adaptées au contexte de la République du Congo pour combattre ce phénomène qui cause des dégâts dans toutes les sociétés du monde », a déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis en République du Congo, Eugene Young ouvrant la session d’échanges.

Après le mot d’ouverture du diplomate américain, les interventions du directeur de publication de « La Semaine Africaine », Albert Mianzoukouta, du correspondant de RFI et l’AFP au Congo Loïcia Martial et de la directrice de la télévision en ligne, « Ponton Light » Ornella Kouanga ont marqué cette rencontre.

Prenant la parole en premier, le directeur de publication de « La Semaine Africaine » a édifié l’assistance sur « L’attitude d’un journaliste face aux fakes news : comment éviter le piège ? ».

«  La parade contre ce phénomène réside d’abord en nous-mêmes. Il faut vérifier la fiabilité de la source, rechercher son rapport avec la vérité et voir si elle peut être diffusée », a signifié Albert Mianzoukouta.

Pour Ornella Kouanga, se méfier du bouche à oreille, analyser un titre, identifier les sources, ne pas relayer les rumeurs peuvent aider à déceler une fausse information, « quelque soit l’information que vous pouvez recevoir prenez toujours le soin de vérifier » a-t-elle indiqué lors de son exposé sur «Le web TV face aux fakes news».

Loïcia Martial a fait part de son expérience en tant que correspondant de presse travaillant pour des médias étrangers. 

« Un correspondant de presse doit avoir des bonnes sources, une bonne connaissance des sujets qu’il traite. Il doit faire preuve de courage et d’audace pour se rendre sur les lieux  d’un événement » a expliqué le correspondant de RFI et l’AFP au Congo.

Il est à noter que le club économique de la presse est une plateforme d’échange et de partage sur les questions d’actualité économique qui a été créé en octobre 2021 par des journalistes congolais.

Articles Populaires