vendredi, octobre 7, 2022
AccueilSPORTGuy Blaise Mayolas, seul candidat à sa propre succession en campagne électorale

Guy Blaise Mayolas, seul candidat à sa propre succession en campagne électorale

-

Jean Guy Blaise Mayolas, président sortant de la président de la Fédération congolaise de football (Fecofoot), et unique candidat à sa propre succession s’est  rendu dans la ville océane ce mardi 23 août pour présenter à l’électorat sa feuille de route pour les quatre prochaines années. 

Le président sortant de la Fédération congolaise de football (Fecofoot), Jean Guy Blaise Mayolas a été face à l’électorat de Pointe-Noire et du Kouilou, ce mardi 23 août, dans la capitale économique. 

Le candidat à la présidence de la Fécofoot a dévoilé son programme de développement du football national comptant pour le mandat 2022-2026 qui se tiendra le 02 septembre prochain.

Jean Guy Blaise Mayolas a promis de renforcer les partenariats existants et innover constamment pour en attirer d’autres ; créer de nouveaux cadres et renforcer ceux existants pour une professionnalisation accrue des jeunes acteurs du football congolais et consolider nos acquis et maintenir une gestion rigoureuse.

♦Lire aussi : Élection du président de la Fecofoot : le dépôt des dossiers de candidature ouvert ce 12 juillet

A cela s’ajoutent notamment, le renforcement des partenaires existants ; l’innovation constante ; la valorisation et la formation des clubs, des ligues et des joueurs ; la gestion efficiente des investissements et des infrastructures sportifs existants ; la sensibilisation sur les valeurs nobles du football et le maintien de la gestion transparente et rigoureuse des finances et des matériaux acquis.

Cette rencontre marque ainsi la deuxième étape de sa campagne électorale après la conférence de presse qu’il avait tenue le 19 août dernier à Brazzaville.  

Jean Guy Blaise Mayolas est le seul candidat retenu par la Commission électorale de la Fecofoot le 11 août dernier.

Les candidatures des deux autres, Jean Joseph Dibala Mouanda et Ravel Nzo étaient rejetées au motif que leurs listes ne respectaient pas les critères d’éligibilité édictés par le règlement intérieur et les statuts de la Fecofoot.

Articles Populaires