samedi, juillet 24, 2021
AccueilEconomieDeuxième restructuration de la dette congolaise envers la Chine

Deuxième restructuration de la dette congolaise envers la Chine

-

Le président de la République Denis Sassou Nguesso et son homologue chinois Xi Jinping ont conclu un accord pour une deuxième restructuration de la dette congolaise envers la Chine.

Au cours de l’entretien téléphonique auquel ont pris part les deux hommes ce lundi 21 juin 2021, une entente visant le rééchelonnement de la créance congolaise envers la Chine a été conclue entre les deux parties.

Une restructuration dont l’objet est de rendre soutenable la dette du Congo envers la Chine, réajuster le calendrier de remboursement des crédits et maintenir une coopération économique positive entre le Congo et la Chine.

Par ailleurs, la question de la relance des négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI) n’a pas échappé aux observateurs avisés. « Cette restructuration, c’est pour permettre au pays d’avoir un peu plus de ressources pour faire face à ses propres besoins internes et de lever cet obstacle aux bonnes relations avec le FMI », a indiqué Rigobert Roger Andely, ministre des finances et du budget.

L’institution de Bretton Woods continue d’exiger un rétablissement de la soutenabilité de la dette congolaise comme conditions sine qua none à la poursuite du programme axé sur la facilité élargie de crédit (FEC).

La dette du Congo vis-à-vis de la Chine s’élève à ce jour, à 1 325 milliards de francs CFA dont “1 100 milliards pour la partie publique et bancaire et 225 milliards, pour la partie privée et commerciale”, a indiqué Rigobert Roger Andely, ministre des finances et du budget qui a pris part aux échanges.

Une somme qui, selon ce dernier, est le résultat de l’implication du gouvernement chinois dans le financement de multiples projets d’infrastructure réalisés à travers le pays.

En 2019, une première restructuration avait été signée avec les partenaires financiers, techniques et politiques chinois. Elle portait sur 5000 milliards de francs CFA.

Le partenariat stratégique global qui lie le Congo et la Chine devrait se poursuivre a assuré Denis Christel Sassou Nguesso, ministre de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public privé, les perspectives de cette alliance ont été abordées lors de l’entretien téléphonique entre les deux chefs d’État.

Dans le même temps, le président chinois Xi Jinping a assuré que la Chine encouragerait ses entreprises à investir davantage au Congo, notamment dans les domaines de la santé et de l’agriculture.

Articles Populaires