vendredi, décembre 3, 2021
AccueilSociétéDescente de la BSIR au « No Stress »

Descente de la BSIR au « No Stress »

-

Trois semaines après le lancement de l’opération « Coup de poing » par le Premier ministre Anatole Collinet Makosso, la police nationale congolaise s’attèle à la tâche par la multiplication des contrôles dans le but de faire respecter les recommandations de la Coordination nationale de lutte contre la Covid-19.

La fermeture des boîtes de nuit et le couvre-feu, deux mesures prises dans le cadre de la lutte contre la Covid19 toujours en vigueur en République du Congo ne sont malheureusement pas respectées par tous.

Alors que notre pays traverse une troisième vague de la pandémie Covid-19 avec la circulation du variant Delta, nombreux sont ceux qui restent encore sceptiques sur l’existence de cette maladie et manquent de respecter les mesures préventives édictées par les autorités.

Le « No stress », une boîte de nuit, située en face de la Primature dans le troisième arrondissement de Brazzaville Poto-Poto a payé les frais de ses incivilités ce mardi 09 novembre.

Ouverte dans la nuit du 08 au 09 octobre, la boîte de nuit a reçu la visite des hommes en uniforme de la Brigade spéciale d’intervention rapide (BSIR) venue faire respecter la loi.

Dans le cadre de cette descente, le gérant et la caissière de l’établissement ont été interpellés et le matériel acoustique a été saisi.

Cette opération n’est pas la première, une descente de ce genre avait été faite dans une autre boîte de nuit de Brazzaville, « Privilège club », le 04 novembre dernier.

Articles Populaires