vendredi, juin 18, 2021
AccueilSociétéDes écoles publiques et privées détectées comme des foyers de contamination de...

Des écoles publiques et privées détectées comme des foyers de contamination de la Covid-19

-

Le gouvernement a annoncé ce mardi 22 décembre avoir détecté des foyers de contamination de la Covid-19 au sein des écoles publiques et privées à Brazzaville et Pointe-Noire. 

Les conclusions de la 14e réunion de la Coordination Nationale de gestion de Coronavirus Covid-19, présidée par Denis Sassou Nguesso, Chef de l’Etat ont été rendues publiques hier, en fin de journée par, Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement. 

Il ressort que la situation virologique en République du Congo connaît « un certain rebond de l’épidémie », entamé en octobre et confirmé en novembre et ce début de mois.

Suivant les données épidémiologiques fournies par le ministère de la Santé, « le virus continue de circuler dans le milieu scolaire ». Il est établi que plusieurs établissements d’enseignement public et privé dans notre pays « constituent  aujourd’hui des foyers de contamination », a déclaré Thierry Moungalla.

Il s’agit de la ville de Brazzaville : le Lycée Lumumba, l’école française Saint-Exupéry, l’École américaine REMO et le Lycée Thomas Sankara. 

A Pointe-Noire on note : l’école primaire 15 août 1963, l’école primaire Jean Denis  Tchimbakala, l’école de Tchiamba et l’école de Mvoumvou.   

Des informations recueillies suite aux tests de dépistages réalisés en milieu scolaire ces derniers jours. Le bilan révèle que sur 1328 élèves testés au début du mois de décembre dans sept établissements scolaires de la capitale, vingt-quatre d’entre eux ont été déclarés positifs à la Covid-19.

Les pouvoirs publics qui parlent d’une « circulation moins intense » de la pandémie dans les écoles avec 1,8% de taux de positivité contre plus de 8% dans l’ensemble du pays, soulignent néanmoins un « danger potentiel » pour les personnes plus âgées.

L’État congolais pointe du doigt le « relâchement général » de l’ensemble de la population dans le respect des mesures barrières, et notamment « l’efficacité plus faible » de l’ensemble de la riposte dans toutes ses composantes.

Ces constats alarmants ont amené les autorités gouvernementales, « dans le souci de protéger le peuple et de prévenir une catastrophe sanitaire de grande ampleur », à prendre leurs responsabilités. 

Il a été entre autres décidé de l’allongement d’une semaine des congés de Noël des élèves et étudiants des localités de Brazzaville et Pointe-Noire, en vue d’organiser, un dépistage massif dans les milieux scolaire et universitaire avant la reprise des cours en mode présentiel. 

Articles Populaires