jeudi, octobre 29, 2020
Accueil Société Denis-Bernard Raiche "un gestionnaire contesté" au Canada ?

Denis-Bernard Raiche « un gestionnaire contesté » au Canada ?

-

L’arrivée Denis-Bernard Raiche à la tête du Centre Hospitalier Universitaire de Brazzaville suscite déjà polémique avant même son arrivée en terre congolaise. 

Quelques heures seulement après sa nomination en Conseil des ministres ce 23 septembre, le nouveau patron du CHU-B est déjà au centre d’une vive controverse. L’exhumation de son passage à la tête du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Gatineau au Canada, entre 2004 et 2006 a donné du grain à moudre à ses détracteurs.

Les faits remontent à 2006, deux rapports commandés par le ministère de la Santé canadien accablaient le manager. Le premier rapport pointe une « gestion désordonnée », quand le second indexe des carences en gestion financière de l’agence en charge du CSSS de Gatineau, dont Denis-Bernard Raiche était le directeur général.

Quelques mois plus tard, ce dernier fait le choix de quitter son poste de directeur général du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Gatineau, pour rejoindre un projet de construction de mégahôpitaux à Montréal.

À son départ, la structure est dans un état catastrophique « un organisme aux prises avec de nombreuses difficultés. Les salles d’urgence de la région de Gatineau sont parmi les pires de la province et le CSSS éprouve des problèmes de gestion des finances et du personnel. », révèle Radio Canada.

Une situation à laquelle le ministre de la Santé de l’époque Philippe Couillard, avait ouvertement exprimé son mécontentement « On a été patient, on a attendu, on a vraiment voulu que l’établissement se relève. Mais il fallait poser un geste supplémentaire. ».

Bien que les raisons officielles du départ de la direction du CSSS de Denis-Bernard Raiche, n’aient aucun lien avec une remise en cause de ses compétences managériales, comme l’ont affirmé les autorités sanitaires de la région, voici qui devrait apporter de l’eau au moulin de l’intersyndical du CHU-B qui annonçait en début de mois ne pas vouloir d’un nouveau directeur général de l’USI. Affaire à suivre.

Articles Populaires