jeudi, septembre 23, 2021
AccueilFaits DiversDe faux candidats appréhendés lors des épreuves écrites du BEPC

De faux candidats appréhendés lors des épreuves écrites du BEPC

-

Les services de lutte contre la fraude en milieu scolaire ont mis la main sur plusieurs auteurs de fraudes au cours des deux premiers jours d’épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2021.

Du 27 au 31 juillet 2021, 109 772 candidats repartis dans 422 centres d’examen dont 1 centre en Chine et 2 autres en Angola, passent les épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Parmi eux, quelques indélicats tentant de tromper la vigilance des surveillants ont été pris en flagrant délit de triche lors des deux premières journées, à Dolisie, à Pointe-Noire et Sibiti, dans le département de la Lékoumou. 

Ces individus ont usurpé l’identité de certains candidats dans l’espoir de composer en lieu et place de ces derniers munis de fausses cartes scolaires. Ils ont été rattrapés par les services de lutte anti-fraude scolaire, rapporte l’Adiac Congo. 

Les indélicats ont été sortis de la salle d’examen avant de signer un procès-verbal de fraude. Ils ont par la suite été conduits auprès des services de l’ordre.

Des interpellations qui donnent le ton de l’ambition affichée par le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Jean-Luc Mouthou de faire du BEPC session de cette année une réussite et un examen transparent.

Les candidats et leurs complices risquent gros, conformément aux textes en vigueur.

L’article 6 nouveau de l’Arrêté n° 3949 du 26 mai 2017 modifiant et complétant l’arrêté n° 6482/MESSE/CAB/DECS du 8 novembre 1988 fixant les modalités de répression de la fraude aux examens d’Etat du secondaire stipule : « les candidats coupables de fraude sont frappés d’une interdiction de se présenter à tout examen d’Etat ou concours pendant deux (2) années consécutives à compter de la date du forfait.

Articles Populaires