lundi, septembre 27, 2021
AccueilSociétéCovid19 : le Congo contraint de réviser sa stratégie de vaccination 

Covid19 : le Congo contraint de réviser sa stratégie de vaccination

-

Le plan national de vaccination de la République du Congo est en cours de révision pour pallier les difficultés rencontrées dans son déploiement. C’est l’objectif de l’atelier qui s’est ouvert ce jour à Brazzaville. 

Un atelier de révision du plan national de déploiement des vaccins contre la pandémie de covid-19 s’est ouvert ce mardi 20 juillet, à Brazzaville grâce à l’appui, notamment de l’Unicef, l’Union africaine (UA), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds mondial, la Banque mondiale et Gavi.

La campagne nationale de vaccination lancée le 23 mars dernier est confrontée à la faible adhésion des populations. Selon le Dr Paul Oyere Moke, directeur général de la Population, à ce jour, le taux des personnes vaccinées n’est que de 1,8%. Un chiffre loin des objectifs du gouvernement qui entend vacciner 60% de la population dès juillet 2022 afin d’atteindre l’immunité collective. 

Des statistiques qui ont contraint les autorités à revoir la stratégie de déploiement de son plan national de vaccination anti-covid19. 

« Nous avons constaté beaucoup de lacunes, entre autres, sur l’approvisionnement en vaccins, la communication qui ne parvient toujours pas à vaincre le déni de la maladie », a déclaré le Dr Paul Oyere Moke. 

Notre pays qui a reçu des milliers de doses de vaccins courts désormais le risque d’en perdre une bonne partie qui arrive à expiration. À en croire Denis Christel Sassou Nguesso, ministre de la Coopération internationale, les autorités congolaises pourraient être amenées à jeter une centaine de milliers de doses de vaccins fin juillet.

« Il y a un certain nombre de doses qui arrivent à la date de péremption à la fin du mois de juillet. On a près de 98 mille et 100 mille doses de vaccins non utilisés. Si les gens ne se vaccinent pas, nous allons devoir les jeter », avait-il indiqué. 

Articles Populaires