dimanche, septembre 19, 2021
AccueilSociétéCovid-19 : Une compatriote interpelle la police sur ses procédures de contrôle

Covid-19 : Une compatriote interpelle la police sur ses procédures de contrôle

-

C’est le coup de gueule d’une compatriote qui se présente comme un agent du secteur de l’enseignement public. Une administration indispensable dont l’activité est appelée à se poursuivre en cette période d’état d’urgence, conformément au décret fixant les conditions d’application du confinement du 30 mars dernier.

C’est donc à ce titre, qu’elle se rend régulièrement à son lieu de travail relate-t-elle, avec en sa possession une autorisation de circulation délivrée par les autorités compétentes à l’administration qui l’emploie.

Elle fait cependant un constat dans les procédures de contrôle de police qui peut en effet interpeller l’opinion.

Les agents des forces de l’ordre qui contrôlent les documents donnant droit à la circulation exigent pour la plupart de tenir les dossiers dans leurs mains pour lecture. « Quand on vous les donne et que vous nous les redonnez, et qu’on a ce bal là, trois quatre fois dans la journée qu’est ce qu’on ramène chez soi après ? » s’interroge-t-elle.

En effet, faut-il rappeler que les objets sont également des vecteurs de transmission du coronavirus, et que le Covid-19 peut perdurer jusqu’à 24H sur du papier. L’échange de documents entre usagers et agents des forces de l’ordre peut en effet constituer un important canal de transmission du virus.

« Faites votre travail que nous apprécions, mais faites le bien ! »

Elle recommande une lecture des documents sur simple présentation des documents du conducteur à l’agent, sans échange, ni contact avec les autorisations de circulation. « Lisez à travers les vitres ! » martèle-t-elle.

La compatriote appel enfin les agents des forces de l’ordre à la prudence et au respect des mesures barrières « ne nous mettez pas en danger, ne soyez pas un canal de contamination, protégez-vous et protégez-nous ».

Un exemple de contribution citoyenne qui on l’espère permettra de d’éliminer l’exposition engendrée par la situation dénoncée.

Articles Populaires