Accueil Société Covid-19 : le vaccin Johnson & Johnson envisagé par le Congo dans...

Covid-19 : le vaccin Johnson & Johnson envisagé par le Congo dans la tourmente

-

Le vaccin américain Johnson & Johnson, une piste envisagée par le Congo en remplacement du vaccin AstraZeneca, fait lui aussi polémique. Ce vaccin longtemps vanté a connu un revers cette semaine suite à l’apparition d’effets secondaires néfastes chez certains patients.

La campagne de vaccination mondiale contre le Covid-19 connaît un nouveau coup dur, avec la suspension temporaire ce 13 avril du vaccin Johnson & Johnson par les autorités sanitaires des Etats-Unis. Il a été constaté après son utilisation, l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez six patients et le décès de l’un d’entre eux aux États-Unis.

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a par conséquent décidé le même jour de « retarder le déploiement » en Europe de son produit, qui devait être livré à partir du 19 avril prochain. 

Une évolution de la situation que devrait suivre de près le gouvernement congolais. En effet, les autorités congolaises avaient envisagé de remplacer le vaccin AstraZeneca (actuel Vaxzevria), autre sujet controversé par le vaccin Johnson & Johnson.

« Nous continuons les discussions avec les partenaires de Gavi pour que cette fois-ci en remplacement du vaccin AstraZeneca, nous puissions obtenir le vaccin Johnson & Johnson que nos experts ont validé. », avait déclaré la ministre de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, au parlement le 30 mars dernier. 

Ce unième revers mondial dans la recherche des pistes de solution contre le Covid participe à alimenter le scepticisme de l’opinion sur la fiabilité des vaccins qui ont été élaborés moins d’un an après l’apparition du coronavirus. 

Articles Populaires