AccueilSociétéCovid-19 : le gouvernement annonce « un ralentissement de l’épidémie »

Covid-19 : le gouvernement annonce « un ralentissement de l’épidémie »

-

Le porte-parole du gouvernement Thierry Moungalla a, au nom de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19, annoncé cette semaine « un ralentissement de l’épidémie ». Une décrue importante à quelques semaines de la tenue de la présidentielle

Les membres de la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 se sont réunis ce 11 février janvier, par visioconférence, pour le compte de leur 16e réunion, sous l’autorité de Denis Sassou Nguesso, Président de la République.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : l’examen du 16e Rapport de la Task Force à la Coordination Nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 et les recommandations de la Coordination Nationale.  

Les statistiques montrent qu’après les mois de novembre et décembre 2020 « difficiles  », avec un « pic » à plus de 1200 personnes contaminées et 19 décès en décembre 2020, il y a eu une « baisse des indicateurs » au mois de janvier 2021. Elle se poursuit sur les premiers jours de février, selon Gilbert Ondongo, président de la Task Force.

« On observe depuis peu un ralentissement de l’épidémie à travers le monde. Au Congo, on constate l’amorce d’une décrue de l’épidémie, après la remontée constatée en novembre et décembre 2020 »  a-t-il révélé aux participants.

A la date du 5 février 2021, le Congo comptait 8 354 cas positifs sur 92 500 personnes testées depuis mars 2020 ; le nombre de cas actifs est quant à lui de 1213, 7019 guéris et 122 décès depuis le début de la pandémie le 14 mars dernier.

On note également une diminution du nombre de personnes hospitalisées dans les hôpitaux contre un risque de saturation des structures de santé annoncé le 21 janvier dernier. 

« Suivant les indications récentes du ministère de la Santé, la clinique LEYONO comptait au 5 février 2021, 18 malades contre plus de 30 à la mi-janvier ; le centre MOUISSOU Madeleine de Pointe-Noire avait quant à lui en son sein 7 malades contre plus de 40 à la mi-janvier. », renseigne le compte rendu de la réunion. 

Le gouvernement qui se réjouit aussi de la baisse du taux de positivité bien qu’il reste supérieur à 5%, souligne que la maladie circule un peu moins dans le pays.

Ces « chiffres meilleurs », amènent les membres de la Coordination à une profonde réflexion sur la nécessité de concilier la « gestion prudente et cohérente » de la pandémie et le déroulement des opérations préélectorales et électorales, un moment important dans le processus démocratique, indique-t-elle.

Les participants ont ainsi proposé aux autorités compétentes d’autoriser les rassemblements de population nécessaires au déroulement harmonieux de la campagne présidentielle à venir conformément au protocole sanitaire actualisé.

Toutefois Brazzaville et Pointe-Noire demeurent les deux principaux foyers de contamination à la Covid-19 dans le pays. Selon la Coordination Nationale, les deux départements totalisent un peu plus de 92% des personnes contaminées et 96% des décès.

La Coordination Nationale invite les populations à ne pas relâcher les efforts, et recommande plus que jamais le respect des mesures de prévention, notamment le port obligatoire et conforme du masque, afin de maintenir la dynamique de la décrue.

Articles Populaires