lundi, septembre 27, 2021
AccueilSociétéCovid-19 : le Congo réceptionne un don de GAVI de 228 000...

Covid-19 : le Congo réceptionne un don de GAVI de 228 000 doses de vaccin

-

La République du Congo a reçu ce vendredi 3 septembre, un don de 228 000 doses de vaccins contre le coronavirus Covid-19, de la part de l’Alliance du vaccin (GAVI).

Un nouveau don de vaccins Sinopharm a été réceptionné en fin de semaine dernière par le directeur du programme élargi de vaccination le médecin colonel Alexis Mourou-Mouyoka.
C’est la première fois que nous recevons un don non pas d’un gouvernement mais de Gavi, l’Alliance Globale pour le vaccin”, a-t-il indiqué.

Cinq mois après le lancement de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, le Congo n’avait pas encore reçu de vaccin à travers la Facilité Covax, une initiative ayant pour but d’assurer un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19 dans 200 pays. Après les 302 000 doses de vaccin Johnson and Johnson, don des Etats Unis, reçu le 27 août dernier, c’est donc le deuxième don à mettre à l’actif de cette initiative.

Pour le directeur du Programme élargi de vaccination, c’est la preuve d’une évolution positive des actions menées par le gouvernement dans le but d’atteindre l’immunité collective visée. “Non seulement nous intensifions la sensibilisation pour une adhésion de la population à la vaccination, mais en même temps nous sommes en train d’acquérir les doses de vaccin nécessaires pour répondre à la demande que nous suscitons de la part de la population”, a affirmé le médecin colonel Alexis Mourou-Mouyoka.

Pour rappel, la vaccination demeure non obligatoire en République du Congo, en dépit des vives recommandations du gouvernement qui appelle les populations à se vacciner massivement pour atteindre l’immunité soit une ​​couverture vaccinale de 60% de la population nationale.

En juillet dernier, la vaccination avait été rendue obligatoire aux personnels de la santé, aux enseignements et étudiants qui souhaitent prendre part aux concours d’entrée à l’université.

L’appel à la vaccination a depuis été élargi aux membres des administrations, à la force publique, aux personnels de santé, des affaires sociales, ainsi qu’aux chauffeurs des transports en commun et aux vendeurs des marchés domaniaux qui devront se faire vacciner au plus tard le 31 octobre 2021.

Articles Populaires