mardi, septembre 21, 2021
AccueilSociétéAucune université congolaise dans le classement des 1000 meilleures universités mondiales

Aucune université congolaise dans le classement des 1000 meilleures universités mondiales

-

Les 1000 meilleures universités mondiales au titre de l’année 2021 sont connues. Aucune université congolaise ne figure dans ce classement réalisé QS Quacquarelli Symonds, une société britannique spécialisée dans l’analyse des établissements d’enseignement supérieur du monde entier.

La liste des 1000 meilleurs établissements supérieurs dans le monde pour le compte de l’année 2021 a été rendue publique par QS Quacquarelli Symonds, le mois dernier. Il ressort qu’aucune université publique ou privée basée sur le territoire congolais ne figure dans ce classement. 

Cet état de fait a des conséquences sur l’image et la pertinence de nos systèmes d’enseignement supérieur dans un contexte de compétition mondiale du marché du savoir souligne la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

En effet, le Congo n’est pas l’unique pays de la sous-région concerné par cette situation critique. Les cinq autres membres de la CEMAC, à savoir, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad sont également inscrits aux abonnés absents. 

De quoi susciter la réaction du président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo, qui s’est exprimé sur le sujet lors de la Conférence des recteurs et des responsables d’institutions de recherche d’Afrique centrale (Cruror/AC) organisée le 18 avril dernier. 

L’autre réalité, c’est le constat absolument navrant qu’aucune université de la CEMAC ne figure dans le top 1000 des meilleurs classements internationaux des universités mondiales”, s’indigne-t-il. 

Pour le Pr Daniel Ona Ondo, même si on peut discuter de la pertinence des critères utilisés par rapport à nos réalités”, cela ne suffit pas pour justifier un tel résultat.  

Nous n’ignorons pas que nos universités et nos centres de recherche sont confrontés à des problèmes structurels et de moyens. Mais, on n’a pas et on n’aura pas d’excuse vis-à-vis des générations futures, si on ne se bat pas pour améliorer les standards de nos universités et faire en sorte que, notre recherche scientifique impacte véritablement le développement de nos pays”, a déclaré le président de la Commission CEMAC.

L’évaluation des top 1000 universités se fait selon six critères. Il s’agit : Réputation académique (40%), Réputation des employeurs (10%), Ratio professeurs/étudiants (20%), Citations par faculté (20%) et le Ratio de professeurs internationaux/Ratio d’étudiants internationaux (5% chacun).

Articles Populaires