AccueilPolitiqueMathias Dzon s'oppose au nouveau bureau de la Cnei

Mathias Dzon s’oppose au nouveau bureau de la Cnei

-

Mathias Dzon, candidat à l’élection présidentielle de 2021 s’oppose au nouveau bureau de la Coordination de la Commission nationale électorale indépendante (Cnei) et remet en cause le principe d’équité au sein de cette organisation.

Le président de l’Alliance pour la République et la Démocratie (ARD), Mathias Dzon, a animé une conférence de presse ce samedi 19 décembre, à Brazzaville au cours de laquelle il est revenu sur la nomination des membres de la Coordination de la Commission nationale électorale indépendante (Cnei). 

Dans son allocution, Mathias Dzon s’est montré dubitatif sur l’impartialité de la Cnei. Pour lui, la composition de l’institution présidée par Henri Bouka, le premier président de la Cour suprême soulève une véritable problématique de gouvernance électorale. 

« La reconduction du bureau de la CNEI est une honte pour la République. Le président d’une telle institution ne peut pas être en même temps président de la Cour suprême, parce que c’est cette haute juridiction qui tranche en dernier ressort, en cas de contentieux électoral. », s’indigne Mathias Dzon.

Par ailleurs, le leader de l’ARD dénonce d’autres irrégularités, notamment la sous représentation des membres de l’opposition au sein de la Cnei.

« La CENI est composée quasiment que des membres de la majorité présidentielle, avec quelques têtes isolées sélectionnées d’une opposition que le pouvoir contrôle », a t-il dénoncé.

Face à cela, Mathias Dzon demande au président de la République, Denis Sassou Nguesso d’organiser sans délai, une conférence des représentants des candidats à l’élection présidentielle en vue de la mise en place d’une structure qui regrouperait de  manière équitable tous les acteurs politiques et de la société civile.

Articles Populaires