vendredi, décembre 9, 2022
AccueilEconomieLes réformes de la loi de finances 2023 au coeur d'une concertation...

Les réformes de la loi de finances 2023 au coeur d’une concertation entre les acteurs de l’entreprise

-

Il s’est tenu ce vendredi 04 novembre dernier à Brazzaville, une concertation entre les acteurs de l’entreprise au Congo sur les réformes contenues dans le projet de loi des finances exercice 2023, sous l’autorité de la ministre des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat, Jacqueline Lydia Mikolo. 

La ministre des Petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat, Jacqueline Lydia Mikolo a échangé avec les différents acteurs d’entreprises au Congo au sujet des réformes contenues dans le projet de loi des finances exercice 2023.

Cette rencontre a permis aux participants de discuter sur les réformes de simplification des procédures administratives de création des entreprises ; l’harmonisation de la compréhension des textes juridiques régissant les formalités de l’entreprise et la présentation des textes d’applications de la licence unique d’exploitation des entreprises.

La concertation entre les acteurs de l’entreprise au Congo intervient après une série de consultations avant la soumission desdits projets de réforme au gouvernement.

« Les réformes proposées intègrent les objectifs poursuivis par le gouvernement pour la réalisation du Plan national de développement 2022-2026. Elles sont en lien avec la simplification des procédures, la réduction des coûts et des délais des formalités administratives des entreprises, le renforcement des attributions de notre guichet unique d’entreprises, la licence unique d’exploitation », a indiqué  Jacqueline Lydia Mikolo.

Sous l’impulsion de cette dernière, l’Agence Congolaise Pour la Création des Entreprises (ACPCE) s’emploie à simplifier et à faciliter la création d’entreprise avec un guichet unique pour un document  en un temps réduit et un seul paiement.

La question sur la Licence d’exploitation a été le déclencheur de plusieurs préoccupations de la part des entrepreneurs.

« La licence unique d’exploitation d’entreprises se veut le document administratif de référence de toutes les entreprises dans notre pays. Le projet de loi de finances 2023 lui confère le statut de moralité fiscale, sociale et économique », s’est expliqué la ministre des PME.

Selon Jacqueline Lydia Mikolo, ces réformes vont complètement changer le climat des affaires dans notre pays, et apporter un dynamisme dans la création des entreprises dans notre pays.

Articles Populaires