AccueiladministrationLes fonctionnaires absentéistes des Plateaux menacés de suspension de salaire

Les fonctionnaires absentéistes des Plateaux menacés de suspension de salaire

-

Ce mardi 18 janvier, la préfète du département des Plateaux, Alphonsine Akobé Opangana, a rappelé à l’ordre les directeurs départementaux qui multiplient les autorisations d’absence, congés injustifiés et les missions sans note de service. Les récidivistes s’exposent à des suspensions de salaire, a-t-elle averti.

Les cadres et agents de l’Etat évoluant dans le département des Plateaux ont participé à une séance de travail, ce mardi 18 janvier, animée par l’autorité préfectorale de ladite localité, Alphonsine Akobé Opangana.

Dans sa communication, la préfète est revenue sur un constat des absences répétées et non motivées de certains responsables des structures publiques placées sous sa tutelle.

« Je voudrais nous rappeler certaines notions cardinales qui doivent guider au quotidien notre action telle que l’éthique… Nous avons un signer un contrat avec l’Etat, mais est-ce que nous nous réveillons avec le moral pour dire que je suis fonctionnaire, j’ai un contrat, chaque matin je dois me rendre au service ? », a-t-elle rappelé. 

Des sanctions administratives sont envisagées à l’encontre des fonctionnaires récalcitrants, a averti la préfète. 

« Si vous partez, vous ne nous rendez pas compte, je vous appelle par communiqué, je cite votre nom. J’ai déjà Radio Congo qui est là. Et si vous ne bougez pas, vous ne vous expliquez pas, je peux couper le salaire, tant pis pour vous, un homme averti en vaut deux », a-t-elle déclaré.  

La suspension de salaire est une sanction légale conformément à la Loi nᵒ 021/89 du 14 novembre 1989 portant refonte du statut de la Fonction Publique.

L’article 292 de ladite loi stipule que « l’agent qui, sans motif légitime, abandonne son poste de travail pendant plus de 25 jours est révoqué avec droit à pension… Son salaire est suspendu à compter du 26e jour d’absence. » 

♦ Lire aussi : Les députés demandent des sanctions financières contre leurs collègues absentéistes

Alphonsine Akobé Opangana a interpellé ses collaborateurs sur le respect de la réglementation en vigueur sur le service public. Elle s’est dite déterminée à lutter contre les antivaleurs, à promouvoir la notion de ponctualité et d’assiduité au travail au cours de cette année. 

« Je vous averti, vous avez l’habitude de dire que c’est notre maman, elle nous caressait, elle ne voit même pas, c’est une y voit rienne. Mais en 2022 là, nous allons ouvrir nos yeux pour vous voir », a-t-elle mis en garde.   

L’absentéisme est un des goulots d’étranglement qui freinent le fonctionnement de nos institutions.

Articles Populaires