AccueilA La UneLe Conseil supérieur islamique plaide pour la réouverture des lieux de cultes

Le Conseil supérieur islamique plaide pour la réouverture des lieux de cultes

-

Après le Conseil épiscopal du Congo, c’est au tour du Conseil supérieur islamique de solliciter le gouvernement pour la réouverture des églises, des mosquées et tous les lieux de cultes.

Les Imams du Congo, sous l’autorité du président du Conseil supérieur islamique du Congo, El-Hadj Djibril Abdoulaye BOPAKA se sont réunis, le jeudi 04 juin en présence des responsables religieux, notamment des églises de Réveil, Salutiste, Kimbaguiste, Lassyste et de l’église Terinkyo.

Il s’agissait de faire état de tout ce qui a été déjà réalisé pendant cette période de crise par le collège des confessions religieuses du Congo et de demander au gouvernement de lever les mesures sur la fermeture des lieux de cultes.

El-Hadj Djibril Abdoulaye BOPAKA qui espère une suite favorable à sa requête laisse néanmoins libre recours aux autorités de juger de la pertinence de sa proposition. « Nous sollicitons de l’État la réouverture des lieux des cultes… Si l’État, qui a les quatre (4) yeux voit que ça ne va pas, l’État doit refuser [ndlr]. ».

Lors d’une séance de travail avec le premier ministre le mardi 02 juin dernier, la délégation des Évêques du Congo avait soumis la même requête, celle de la réouverture des lieux de culte, avec la garantie du respect des mesures barrières via un plan de réouverture encadrée.

Le président du Conseil supérieur islamique du Congo appelle la population au respect des gestes barrières et au port du masque.

Articles Populaires