mercredi, septembre 30, 2020
Accueil administration Des cadres de la CFCO, suspectés de malversation, virés par la ministre...

Des cadres de la CFCO, suspectés de malversation, virés par la ministre des Transports

-

La ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a démis de leurs fonctions des directeurs, et chefs de département, entre autres, de la compagnie nationale du Chemin de Fer Congo Océan (CFCO) pour des questions de suspicion de malversation.

Après une tournée qui lui aura permis de prendre le pouls de l’activité des différentes entreprises étatiques sous la responsabilité de son ministère, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, qui avait promis de grands changements.

Dans une note de service datant du 4 août, la ministre a relevé des cadres de son administration de tutelle. Les rapports des missions de contrôle réalisés par le ministère dont elle a la charge, ont révélé « de nombreuses irrégularités au niveau de la comptabilité du CFCO ». 

Soupçonnant des opérations frauduleuses, et autres malversations, la ministre des Transports a simplement instruit la révocation de plusieurs hauts responsables de l’entreprise, le temps que des enquêtes approfondies soient menées.

Une initiative saluée par l’opinion, qui invite désormais Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

La ministre qui affirmait le 5 juin dernier être prête à relever le défis de la CFCO, semble résolument tournée vers la lutte contre les anti-valeurs pour relancer la machine. En posant cet acte, elle s’attaque également à l’un des chantiers prioritaires identifiés lors de sa tournée, celui des ressources humaines.

Lire l’intégralité de la note ici.

Articles Populaires