dimanche, juin 20, 2021
AccueilSociétéCovid-19 : Invitation à l'abondement du fond national de solidarité

Covid-19 : Invitation à l’abondement du fond national de solidarité

-

Initié et annoncé par le Chef de l’Etat lors de son adresse à la nation du 28 mars 2020, le fond national de solidarité est en cours d’approvisionnement. Attendu à 100 milliards de francs CFA, en plus de la contribution de l’Etat congolais, le gouvernement en appelle aux initiatives privées et à l’aide internationale pour parvenir au montant escompté.

Reçu sur le plateau de la télévision nationale le lundi dernier, le porte-parole du gouvernement a salué les premières initiatives internationales et locales visant à accompagner l’action de l’Etat en cette période de crise sanitaire. 

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) a fait savoir qu’elle participera, à hauteur de 500 millions de francs CFA, à l’approvisionnement de ce fond.

L’entreprise agroalimentaire Ragec cité en exemple d’entreprise citoyenne locale, s’est portée volontaire pour accompagner le gouvernement à travers une contribution de 40 000 000 de francs CFA. 

Le groupe bancaire United Bank for Africa (UBA) à l’initiative de son fondateur le milliardaire et philanthrope nigérian Tony Elumelu, s’est engagé à soutenir les 19 pays africains dans lesquels son entreprise est représentée dont le Congo. Se sont ici 60 000 000 de francs CFA qui ont été apportés en contribution. 

Afin d’assurer l’abondement total de ce fond, Thierry Moungalla a invité d’autres entreprises et autres bonnes volontés à s’inspirer de ces initiatives et à apporter un soutien financier, ou matériel au gouvernement.

L’appel a semble-t-il trouvé un écho favorable à en juger  la liste des bonnes volontés qui se sont, depuis, manifestées. Le conseil départemental du Kouilou, les brasseries du Congo, le Parti Congolais du Travail, les parlementaires congolais,… Ce sont quelques centaines de millions de francs qui ont été réceptionnés à la Primature. 

Même si on reste loin de l’objectif visé, la dynamique engagée mérite d’être encouragée. Le niveau de participation du gouvernement n’a pour l’instant pas été rendu public, le porte parole du gouvernement a déclaré que l’apport de l’Etat congolais restait à déterminer.

Ce fond de soutien tel qu’annoncé par Denis Sassou Nguesso vise essentiellement à venir en aide aux personnes vulnérables, aux entreprises dont l’activité est en berne et à compenser les pertes de revenus des actifs. 

Articles Populaires