AccueilFaits DiversCorniche de Brazzaville : deux individus trouvent la mort suite à un...

Corniche de Brazzaville : deux individus trouvent la mort suite à un éboulement de terrain

-

Un glissement de terrain de la Corniche de Brazzaville en bordure du fleuve Congo, a fait deux morts ce jeudi 28 juillet. Une situation déplorable consécutive au vol de la ferraille perpétré par des inciviques sur cette infrastructure, a fait savoir Simone Loubienga, administrateur maire du deuxième arrondissement de Brazzaville, Bacongo. 

Un drame s’est produit ce jeudi 28 juillet à la Corniche de Brazzaville dans le deuxième arrondissement de Bacongo. 

Pour cause, ce tronçon de la route a subi un éboulement de terrain sur le bas-côté en bordure du fleuve Congo. Le bilan fait état de deux morts, selon les chiffres officiels. 

Informée de la situation par les services de police de son arrondissement, l’administrateur maire de Bacongo, Simone Loubienga est venue s’enquérir de la situation. 

A en croire Simone Loubienga, cet incident est dû à l’incivisme de certains compatriotes qui viennent voler le fer destiné à protéger la Corniche contre les érosions.

« Depuis un certain temps, vous savez que ces baies de la Corniche ont été remblayées pour pouvoir avoir un terrassement. Et donc, dans ce remblai, il y a de la ferraille et les inciviques viennent déterrer cette ferraille pour la revendre », a expliqué Simone Loubienga.

L’administrateur maire de Bacongo a condamné cet acte avant d’appeler les populations à la prise de conscience en vue de la préservation de leur vie mais aussi des biens publics.

« C’est incivique et en plus c’est très dangereux. Il y a eu des pertes en vies humaines, deux personnes sont décédées ce n’est pas rien c’est quelque chose vraiment à déplorer. S’ils continuent à le faire nous n’allons pas seulement perdre les populations, nous allons également perdre cette belle Corniche qui fait la fierté de Brazzaville », a déclaré Simone Loubienga.

♦Lire aussi : La Corniche de Brazzaville plongée dans le noir après le sabotage des installations de la E²C

Dans son propos, Simone Loubienga a indiqué que peu avant ce drame, son administration avait alerté les autorités locales de Brazzaville sur le vol de la ferraille au niveau de la Corniche. 

Une enquête a été ouverte pour traquer les auteurs des actes de sabotage sur cet ouvrage. Des pistes ont déjà mené aux personnes qui rachètent ces matériaux, a souligné l’administrateur maire de Bacongo.

Un énième acte de vandalisme du genre sur ce site qui devrait interpeller davantage les pouvoirs publics sur la sécurisation de cette infrastructure qui souvent est confrontée aux actes de sabotage. 

En juin dernier, la Corniche de Brazzaville était plongée dans le noir après le sabotage des installations de l’éclairage public par des inciviques. 

Articles Populaires